RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

Les scientifiques de Phoenix convaincus d'avoir trouvé de la glace sur Mars

"Nous avons trouvé la preuve que nous cherchions, à savoir que ce matériau brillant est bien de la glace d'eau et non pas une autre substance", a déclaré le 22 juin Peter Smith, de l'Université d'Arizona (sud-ouest), le responsable scientifique de Phoenix, lors d'une téléconférence de presse. Huit morceaux de matériau blanc brillant, de la taille d'un dé, avaient été photographiés il y a quatre jours dans une tranchée que venait de creuser la pelle du bras robotisé de Phoenix. Or, ils n'étaient plus visibles sur les dernières images du même endroit transmises par la sonde, a expliqué Mark Lemmon, un des membres de l'équipe scientifiques.

Ces matériaux étaient bien de l'eau gelée qui s'est évaporée après avoir été exposée au soleil, a-t-il dit avant d'ajouter : "Nous avons trouvé ce que nous cherchions". Il y avait un débat jusqu'à cette découverte au sein de l'équipe de recherche de Phoenix sur le fait de savoir si ce matériau blanc était de la glace ou du sel. "Cette découverte faite grâce aux images est vraiment incroyable, quelque chose de merveilleux", s'est félicité Peter Smith, notant que la surprise a été de découvrir de la glace aussi près de la surface du sol à moins de deux centimètres. Selon lui, Phoenix s'est posée sur un immense glacier. La présence de glace à la surface de Mars n'est pas une nouvelle mais c'est la première fois qu'il est possible d'en observer et, ultérieurement, d'en analyser des échantillons.

Depuis les observations et les mesures effectuées en 2002 par l'orbiteur américain Mars Odyssey, les scientifiques savent qu'il y a une énorme calotte glaciaire permanente au pôle nord de Mars. La mission Phoenix, avec son lieu d'atterrissage dans le permafrost de l'arctique martien, a été conçue sur la base de la découverte de Mars Odyssey, afin de creuser le sol pour atteindre la glace. Si l'eau a coulé sur Mars, elle a laissé son empreinte sur les minéraux environnants, et les impuretés détectées dans la glace peuvent donc en dire long sur l'histoire climatique de cette région et de la planète.

Mars est actuellement trop froid pour que la glace puisse y exister à l'état liquide, mais il est possible que dans un passé lointain les régions polaires aient connu des températures plus clémentes, supputent les scientifiques. L'eau étant un ingrédient essentiel pour la vie, cette région arctique a peut-être été habitable à un certain moment, ce que cherche à savoir Phoenix en déterminant également avec ses instruments si des éléments organiques y sont présents.

NASA

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top