RTFlash

Avenir

Les robots changent de peau

Les demandes accrues pour la fabrication de robots se rapprochant de l'aspect humain et le désir des chercheurs de concevoir des objets mécaniques qui se manient aisément les ont incité à créer un nouveau matériau à la fois élastique et conducteur de courants électriques.

Les scientifiques japonais présentent une matière textile qu'ils tentent de substituer aux polymères actuellement employés pour le recouvrement des parties extérieures des pièces robotiques. La douceur et la flexibilité ainsi que cette étonnante propriété de transporter l'électricité constituent une découverte dans le monde scientifique.

Ce nouveau matériau double, en extension, ses dimensions premières. Cette substance surpasse en conductibilité 570 fois le caoutchouc lorsqu'elle est correctement étirée. La mise au point de ce produit permet d'entrevoir diverses applications dans le domaine de la robotique dont une amélioration de la qualité de revêtement des robots qui accompagneront les hommes dans leur quotidien.

Les polymères et silicones d'utilité courante dans la fabrication de l'épiderme artificiel, malgré leur maniabilité, ne peuvent à ce jour, effectuer la conduction électrique. Les nanotubes de carbonne, présents dans ce matériau, présentent une mobilité électronique supérieure. On estime à un faible coût la fabrication de cette substance.

Les créateurs de ce nouveau matériau, de l'université de Tokio, envisagent d'y recourir également à d'autres fins tel que le recouvrement des volants des voitures. L'analyse de différents paramètres, suite à la pression des mains sur le volant, permettrait de révéler un état d'incapacité de prendre la route d'un conducteur aux facultés affaiblies.

Certains se plaisent à entrevoir d'autres fonctions utilitaires. Un matelas que l'on recouvrerait de ce tissu conducteur, par la référence aux positions prises durant le sommeil, détecterait les causes de certaines pathologies attribuables aux différentes postures du dormeur.

Ces données susciteraient des actions préventives afin de remédier à divers maux. Le port de vêtements confectionnés dans ce matériau identifierait certains paramètres physiologiques. Les chercheurs n'excluent aucunement la possibilité que ce produit entre dans la fabrication d'écrans souples. Les scientifiques poursuivent leur travail de recherche en vue de parfaire ce polymère élastique avant de mettre sur le marché les produits innovateurs qui en découlent.

SLT

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Une mousse à l’épreuve des balles…

    Une mousse à l’épreuve des balles…

    Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, dirigés par Afsaneh Rabiei, ont mis au point une étonnante mousse métallique légère à l’épreuve des balles standards et perforantes. Cela pourrait ...

  • Des messages secrets stockés sur des molécules

    Des messages secrets stockés sur des molécules

    En utilisant les propriétés de polymères photosensibles qui permettent la modification lumineuse d'informations stockées à l'échelle moléculaire, le chercheur Niklas Felix König et ses collègues de ...

Recommander cet article :

back-to-top