RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Réduire de 85 % les émissions de CO2 d'ici 2050 : les propositions concrètes de l'organisation écologiste norvégienne Bellona

Dans un rapport touffu (132 pages) et remarquable de rigueur, l'organisation écologiste norvégienne Bellona a présenté un ensemble de mesures qui, de la combustion d'algues à l'enfouissement de CO2, permettraient, selon elle, de réduire de 85 % les émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2050. "Combattre le réchauffement de la planète est un défi considérable mais pas insurmontable", estime Frederic Hauge, le président de Bellona. "Les mêmes compétences et capacités industrielles qui ont créé le problème peuvent permettre de le résoudre", ajoute-t-il.

Dans son rapport "Comment combattre le changement climatique : le scénario Bellona", l'ONG norvégienne présente une recette qui s'appuie à la fois sur les comportements et les technologies. Pour arriver à l'objectif voulu, elle prône de changer les modes de vie en indexant notamment le prix des produits à leur effet sur le climat, d'améliorer l'efficacité énergétique, de développer les énergies renouvelables et d'améliorer la gestion des forêts.

Elle recommande aussi le captage et stockage du carbone (CCS) émis par les industries lourdes et les centrales thermiques au gaz ou charbon, mais aussi, mesure moins connue, d'appliquer le principe du CCS à des centrales alimentées à la biomasse.

Combiner CCS et biomasse déboucherait sur une "contribution carbone négative", c'est-à-dire qu'une centrale fonctionnant à la biomasse, des algues par exemple, permettrait de produire de l'énergie tout en éliminant du CO2, celui absorbé par ladite biomasse par voie de photosynthèse.

En regardant la télévision, en passant l'aspirateur ou en conduisant votre voiture électrique pour aller voir de la famille et des amis, vous aideriez ainsi à supprimer du CO2 de l'atmosphère", a noté M. Hauge. Selon le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (Giec), il faudrait réduire de 50 à 85 % les émissions de CO2 d'ici à 2050 pour limiter à 2°C la hausse moyenne des températures et éviter ainsi des catastrophes majeures.

Bellona

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top