RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le réchauffement climatique inévitable

Quelles que soient les actions mises en oeuvre pour lutter contre le réchauffement climatique, même si les émissions de gaz à effet de serre (CO2) sont stabilisées, les températures s'élèveront d'un demi degré Celsius et le niveau des océans de 11 cm d'ici à la fin du 21e siècle. C'est l'inquiétant constat que dressent dans la revue Science des climatologues du Centre américain de la recherche atmosphérique. La cause de ce phénomène : "l'inertie thermique" des océans. "L'eau se réchauffe ou refroidit plus lentement que l'air car elle est plus dense que l'air", explique le NCAR. En conséquence, les océans se réchauffent avec retard par rapport aux températures atmosphériques. La Terre n'a donc pas encore pleinement subi les effets des niveaux de CO2 actuels, indique à New Scientist Gerald Meehl, le responsable de cette étude. A l'aide de simulations informatiques, les chercheurs américains affirment même que dans le pire des scénarios, d'ici la fin de ce siècle, les températures grimperont de 3,5°C et le niveau des océans de 30 cm. Basses ou hautes, ces hypothèses ne prennent pas en compte l'apport d'eau douce en provenance de la fonte des glaces. "Laquelle pourrait au minimum doubler l'augmentation du niveau des océans provoquée par le réchauffement climatique", pointe le NCAR. "Avec l'augmentation en cours des concentrations de gaz à effet de serre, chaque jour nous nous engageons vers un changement climatique plus important dans le futur", explique Gerald Meehl. Et plus les réponses se font attendre, poursuit-il, plus le réchauffement sera marqué. "On a l'impression que si les choses vont mal, il suffit d'appuyer sur le bouton 'stop', déclare le chercheur à New Scientist. Mais même si vous faites cela, le climat continuera à changer."

INCAR

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top