RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le réchauffement climatique et la déforestation pourraient détruire près de 60 % de la forêt amazonienne d'ici 2030

Le réchauffement climatique et la déforestation pourraient rayer de la carte près de 60 % de la forêt amazonienne d'ici 2030, a prévenu le Fonds mondial pour la nature (WWF). "L'importance de la forêt amazonienne sur le climat de la planète ne peut être minimisée", a souligné Daniel Nepstad, auteur d'un nouveau rapport publié par le WWF à l'occasion de la conférence sur le changement climatique à Bali, en Indonésie. "Elle est non seulement essentielle pour le rafraîchissement des températures mondiales, mais également une source importante d'eau douce qui est sans doute suffisante pour influencer certains des grands courants océaniques", a expliqué M. Nepstad. La forêt constitue en outre une "réserve massive de carbone".

Etendue sur 4,1 millions de km2, la forêt amazonienne recouvre près de 60 % du Brésil. Elle contient un cinquième des ressources mondiales en eau douce et environ 30 % de la faune et la flore mondiales. Selon le WWF, l'exploitation du bois, le développement du bétail et l'aggravation de la sécheresse devraient progresser dans les prochaines années et détruire 55 % de la forêt. En cas de diminution de 10 % des précipitations dans la forêt amazonienne, comme on le prévoit, 4 % supplémentaires pourraient être rayés de la carte.

Les scientifiques estiment qu'en cas de hausse des températures de plus de deux degrés Celsius au-dessus de son niveau pré-industriel, les conséquences pour l'environnement et la population seraient graves. Or, "il sera très difficile de maintenir les températures à deux degrés Celsius si nous ne conservons pas la forêt amazonienne", a souligné Daniel Nepstad, scientifique au Centre de recherche Woods Hole, dans le Massachusetts. Selon le WWF, la déforestation de la forêt amazonienne pourrait relâcher entre 55,5 milliards et 96,9 milliards de tonnes de dioxyde de carbone dans l'atmosphère d'ici 2030, soit l'équivalent de deux années d'émission de CO2 dans le monde.

AP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top