RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La raréfaction des brumes en Europe, cause de réchauffement ?

Des ciels plus clairs, dus à l'évolution du climat et à la réduction de la pollution atmosphérique, ont contribué en moyenne à hauteur de 5 % à 10 % à la montée des températures du Vieux continent au cours de cette période, a déclaré Geert Jan van Oldenborgh, chercheur à l'institut météorologique royal des Pays Bas.

"Les températures, en Europe, augmentent à un rythme deux fois plus rapide que ce que prévoyaient les modèles climatiques des dernières décennies. Moins de brouillard, cela signifie un plus grand ensoleillement à la surface terrestre, d'où hausse du mercure", a dit à Reuters par téléphone Van Oldenborgh, qui a pris part à une étude réalisée sur ce sujet.

Gouvernements et scientifiques du monde entier étudient les moyens de freiner la hausse des températures, car, selon les météorologues, le réchauffement du climat va provoquer des canicules, des sécheresses, des tempêtes plus violentes, accélérer l'extinction des espèces et faire monter le niveau des mers.

En Europe, les températures montant plus vite que ce que prévoyaient les modèles climatiques, Van Oldenborgh et ses collègues ont voulu déterminer pourquoi. Ils ont recueilli les données de 342 stations météorologiques installées dans les aéroports d'Europe et mesuré la densité du brouillard et de la brume depuis 1976. Ainsi, concluent-ils dans leur étude publiée par la revue Nature Geoscience, le nombre de jours où la visibilité est inférieure à deux kilomètres a été divisé de moitié par rapport à la fin des années 1970.

Yahoo

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top