RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Quand l'haleine révèle le cancer !

Des chercheurs italiens dirigés par Donato Altomare à l'Université de Bari sont parvenus à détecter un cancer colorectal (deuxième cause de mort de cancer en Europe) avec 76 % d'exactitude en analysant simplement l'haleine des patients grâce à une technique simple et non invasive.

Cette nouvelle méthode consiste à analyser par chromatographie en phase gazeuse les composés organiques volatils contenus dans l'haleine des patients. Il se trouve en effet que ces COV sont modifiés lorsqu'un patient est atteint d'un cancer.

Après avoir déterminé et échantillonné le profil biochimique des COV présents dans l'haleine d'une quarantaine de personnes atteintes d'un cancer colorectal, puis relevé dans l'haleine de 40 patients sains, les chercheurs ont réussi à détecter la présence du cancer chez les trois quarts des malades.

L'avantage d'un tel de dépistage est qu'il serait bien plus simple à faire accepter par un large public que le test actuel qui nécessite le recueil des selles et qui n'est fait que par le tiers de la population ciblée. En outre, ce nouveau test possède une sensibilité aussi grande pour les cancers précoces que pour les cancers plus avancés.

Aux Etats-Unis, la firme Metabolomx a déjà mis au point un "nez électronique" qui permet, en analysant l'haleine du patient, de détecter la présence d'un cancer du poumon avec le même niveau de fiabilité qu'un examen par scanner.

Article rédigé par Mark FURNESS pour RTFlash

British Journal Of Surgery

Metabolomx

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top