RTFlash

Vivant

Quand le bacille de la lèpre transforme les cellules nerveuses en muscles !

Décidément, tous les dogmes de la biologie tombent les uns après les autres . C'est une découverte fondamentale extraordinaire qui viennent de faire des chercheurs de l'Université d'Edimbourg.

Ils ont en effet observé que le bacille de la lèpre était capable de reprogrammer les cellules nerveuses de manière à les transformer en cellules-souches pluripotentes. Ces cellules-souches, qui restent infectées par le bacille, peuvent alors se transformer, selon deux voies distinctes, en cellules musculaires ou en globules blancs !

Le plus étonnant, c'est qu'à l'issue de cette reprogrammation, les cellules-souches ainsi créées sont identiques aux cellules-souches ordinaires et peuvent se transformer en os ou en muscles.

C'est la première fois qu'une telle propriété de reprogrammation cellulaire chez une bactérie est observée chez l'homme. Pour arriver à ses fins, le bacille de la lèpre parvient à modifier l'expression des gènes contrôlant le développement de son hôte par un mécanisme qui reste à élucider.

Comme le précise le commentaire de l'étude, publié dans "Cell", "Ces résultats montrent que certaines bactéries pathogènes utilisent la plasticité de leur niche cellulaire pour assurer leur propagation en utilisant un mécanisme inédit et particulièrement efficace de reprogrammation cellulaire."

Au-delà d'une meilleure connaissance du bacille de la lèpre, c'est donc bien une voie nouvelle et passionnante de production de cellules-souches qui vient de s'ouvrir.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Cell

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Jean David

    31/01/2013

    Une preuve de plus que les bactéries sont des êtres intelligents et que nous ne sommes qu'un de leurs vecteurs de propagation.

  • Poster un nouveau commentaire

    back-to-top