RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les promesses des cellules souches adultes

Une nouvelle technique de lutte contre l'incontinence pourrait voir le jour grâce aux cellules souches adultes. Le Pr Ferdinand Frauscher, d'Innsbruck, en Autriche, tente de renforcer les muscles qui permettent de contrôler la vessie à partir de cellules prélevées sur les muscles des patientes. Il a déjà obtenu de bons résultats sur une vingtaine de femmes. En France on estime que deux millions et demi de personnes, majoritairement des femmes, souffrent d'incontinence urinaire. Normalement, l'ouverture et la fermeture de la vessie est contrôlée par les sphincters, muscles situés à la base de la vessie et dans la paroi de l'urètre, le canal par lequel s'évacue l'urine. Lorsque les muscles entourant la vessie s'affaiblissent, des fuites peuvent se produire. Plusieurs techniques opératoires permettent aujourd'hui de réduire cette incontinence. Le Pr Frauscher a lui développé une nouvelle technique : il prélève un minuscule cube de muscle dans le bras des patientes et en extrait des myoblastes. Ces cellules précurseurs des cellules musculaires interviennent notamment dans la réparation du muscle. Les myoblastes sont cultivés pendant plusieurs semaines afin d'en avoir une grande quantité. Ils sont ensuite injectés dans la paroi de l'urètre et de la vessie sous échographie afin de vérifier qu'ils atterrissent précisément au bon endroit. 24 heures après l'opération, la majorité des femmes n'avait plus de fuites urinaires. Deux semaines après, la contraction musculaire était améliorée. Un an après, 18 des 20 patientes ont gardé le contrôle de leur vessie. Ces résultats ont été présentés lundi lors du congrès de la Société nord-américaine de radiologie.

Sciences&avenir

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top