RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

La première photo d'une planète extra-solaire

La première image jamais obtenue d'une planète extra-solaire, cinq fois plus massive que Jupiter et en orbite autour d'une naine brune (étoile de faible masse), a été obtenue l'an dernier par une équipe internationale, ont annoncé vendredi le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et l'Observatoire Européen Austral (ESO).

Un autre objet, d'une masse à la limite de celles des planètes et des naines brunes, a d'autre part été détecté de la même manière par cette même équipe autour d'une jeune étoile. Les comptes rendus de ces deux découvertes seront publiés prochainement dans la revue européenne Astronomy and Astrophysics. Il y a un an, avec le système d'optique adaptative, d'imagerie dans le proche infrarouge et de spectrométrie du Télescope Géant de l'ESO du mont Paranal (Chili), les chercheurs ont détecté et photographié, à 230 années-lumière de la Terre, un "objet" cent fois moins lumineux qu'une naine brune près de laquelle il se situait. Cette naine brune, 2M1207, appartient à "TW Hydrae", un ensemble de jeunes étoiles. Mais il était cependant sur le moment impossible d'affirmer que l'objet identifié était bien une planète en orbite autour de 2M1207.

Après de nouvelles observations, en février et mars derniers et la prise de nouveaux clichés, l'équipe, sous la direction de Gaël Chauvin, de l'ESO, vient de confirmer que l'objet était bien lié à la naine brune. Cette planète est une exoplanète, c'est-à-dire un astre dont la masse ne dépasse pas 13,6 fois celle de Jupiter. Ces photographies sont une première, car si plus de 150 planètes extra-solaires ont été détectées autour d'étoiles semblables au Soleil depuis une première découverte pendant l'été 1995, elles l'avaient été de façon indirecte, par la méthode dite "des vitesse radiales", qui consiste à détecter dans le spectre d'une étoile les perturbations de son mouvement causées par la présence autour d'elle d'un corps céleste. Cette nouvelle planète se trouve à 55 unités astronomiques (8,250 milliards de kilomètres) de la naine brune, soit deux fois la distance Neptune-Soleil, et sa période orbitale est estimée à 2.500 ans environ. Sa température est dix fois celle de Jupiter.

La même équipe vient également de découvrir autour d'une jeune étoile de la constellation du Peintre, AB Pictoris, un objet de masse estimée entre 13 et 14 fois celle de Jupiter. Ces deux découvertes laissent penser que les exoplanètes pourraient s'être formées de façon tout à fait différente de celle des planètes du système solaire.

SD

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top