RTFlash

Espace

Une partie de la masse manquante de l'univers détectée

Une partie de la masse manquante de l'univers, matière "cachée" dont les astronomes postulent l'existence, a été détectée par une équipe américano-mexicaine, grâce à l'observation des rayons X émis par un quasar (astre de très grande luminosité), annonce la revue Nature. Fabrizio Nicastro, du Smithsonian Center for Astrophysics de Cambridge (Massachusetts, Etats-Unis) et ses collègues, ont réalisé l'observation de cette matière dans les nuages intergalactiques et qui correspond, expliquent-ils, à de la masse manquante. Ces astronomes ont utilisé les télescopes spatiaux d'observation de rayons X "Chandra" et "XMM-Newton" qui ont enregistré la quantité de rayons X émis par le quasar Markarian 421 et arrivant sur Terre après avoir traversé les nuages intergalactiques.

Les atomes d'oxygène et d'azote ionisés présents dans ces nuages, et normalement invisibles, absorbent les rayons X, précisent les auteurs de l'article. Les atomes ainsi détectés correspondent à la masse manquante recherchée. Dans un commentaire publié dans le même numéro de Nature, Michael Schull, de l'université du Colorado à Boulder (Etats-Unis), pose la question de savoir si les nuages traversés par les rayons X en provenance du quasar Markarian 421 sont "caractéristiques du milieu intergalactique de l'univers". Il faudrait pouvoir effectuer la même observation en utilisant d'autres quasars mais "il n'en existe pas d'autres suffisamment brillants pour faire une mesure fiable - et de la même qualité que celle de ces observations - de l'absorption par le milieu intergalactique", ajoute-t-il.

Les modèles actuels d'univers, rappellent les scientifiques, prévoient que celui-ci est composé de 73 % d'énergie sombre, de 23 % de matière noire « froide » et de seulement 4 % de matière « ordinaire », telle que nous la connaissons (matière baryonique dont les étoiles et les planètes sont faites). La moitié de cette matière "normale" n'a cependant jamais été observée par les astronomes bien qu'elle soit prévue par les modèles du "big bang". C'est cette matière cachée que l'équipe de Fabrizio Nicastro a mise en évidence.

Nature

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Une molécule organique rare découverte sur Titan

    Une molécule organique rare découverte sur Titan

    Décidément Titan, la plus grosse lune de Saturne, n’en finit pas d’étonner les scientifiques par sa complexité. Des astronomes ont découvert dans l'atmosphère de Titan du cyclopropénylidène, une ...

  • Des étoiles d’une autre galaxie découvertes dans notre galaxie

    Des étoiles d’une autre galaxie découvertes dans notre galaxie

    Des scientifiques ont découvert un amas d’étoiles au sein de la Voie lactée qui ne semble pas venir de notre galaxie. Baptisés « Nyx », ces 250 astres pourraient indiquer la fusion d’une galaxie ...

  • Vie et Cosmos : le lien se dévoile…

    Edito : Vie et Cosmos : le lien se dévoile…

    Je reviens cette semaine sur deux questions qui se rejoignent et que j’ai abordées régulièrement dans notre lettre, car elles sont à la fois essentielles et passionnantes : peut-il y avoir de la vie ...

Recommander cet article :

back-to-top