RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Le paracétamol peut avoir des effets néfastes à long terme...

Aucun médicament n'est anodin et exempt de risques et, selon une méta-analyse parue dans Annals of the Rheumatic Diseases, la consommation de paracétamol au long cours augmente le risque de troubles cardiovasculaires, rénaux et gastro-intestinaux. Cette association concerne des prescriptions ne dépassant pas 4 grammes par jour. Des chercheurs de l’Institut de médecine rhumatologique et musculo-squelettique de Leeds (Royaume-Uni) ont passé en revue plus de 1 880 études. Ils en ont retenu 8 dont les résultats évoquent les effets indésirables à long terme du paracétamol. La moitié signale une augmentation du risque de troubles cardiovasculaires, avec une relation dose-dépendante. La même observation est faite sur les effets secondaires gastro-intestinaux et rénaux, avec une variation de l’élévation du risque.

Dans le cadre de ces études, les participants n’ont pas dépassé les doses quotidiennes recommandées de paracétamol (4 g/jour). En revanche, ils consommaient cet antalgique de manière régulière. « Le paracétamol reste un médicament efficace et peu dangereux », souligne François Chast, chef du service de pharmacie à l’Hôtel-Dieu (Paris) « Mais il est nécessaire de mesurer l’impact d’une prescription au long cours. »

Le paracétamol est le 4e médicament le plus remboursé en France. Bien qu'il puisse être toxique sur le foie, en cas de consommation excessive,  il est mieux toléré que les autres antalgiques (anti-inflammatoires non-stéroïdiens, opioïdes). Son efficacité dans les douleurs chroniques est également reconnue.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

BMJ

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top