RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Un nouveau vaccin thérapeutique prometteur contre le cancer du sein

Décidément, les progrès de l'immunothérapie sont bien en train de marquer un tournant dans la lutte contre le cancer. Des chercheurs du Moffitt Cancer Center (Floride) ont présenté un vaccin thérapeutique qui cible la protéine HER2 sur les cellules cancéreuses du sein et stimule le système immunitaire de manière à conduire à une régression de ce cancer, alors qu'il est encore au stade précoce.

Les chercheurs rappellent que la dérégulation et l’inhibition du système immunitaire contribuent au développement du cancer dont le cancer du sein. De nombreuses stratégies thérapeutiques suivent la voie prometteuse de l’immunothérapie en visant à stimuler le système immunitaire, à l’aider à reconnaître les cellules cancéreuses et à les cibler pour les détruire. C’est donc une nouvelle stratégie « vaccinale » qui nous est proposée ici, qui cible la protéine HER2 sur les cellules cancéreuses et qui semble, au vu de ces premières données, stimuler efficacement le système immunitaire au point de réduire les tumeurs du sein.

La protéine HER2 est surexprimée dans 20-25 % des cancers du sein et est généralement associée à une maladie agressive et à un mauvais pronostic. On sait déjà que les cellules immunitaires ont des difficultés à reconnaître et à cibler les cellules cancéreuses qui expriment HER2, ce qui explique pourquoi la tumeur progresse au stade plus avancé et invasif.

Stimuler le système immunitaire pour reconnaître et cibler HER2 au tout début du développement de ce type de cancer du sein constitue donc une stratégie de traitement a priori efficace. L’efficacité est confirmée principalement pour les carcinomes canalaires in situ : créé à partir de cellules immunitaires appelées cellules dendritiques récoltées chez chaque patient pour créer un vaccin personnalisé, le nouveau vaccin aide le système immunitaire à reconnaître la protéine HER2 sur les cellules cancéreuses du sein.

Dans cet essai clinique mené chez 54 femmes souffrant de cancer du sein précoce exprimant HER2, une injection d’une dose de vaccin une fois par semaine pendant 6 semaines a permis de faire disparaître complètement la tumeur chez 13 de ces malades et de stimuler une réponse immunitaire chez 80 % des participantes.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

CCR

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top