RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Un nouveau mécanisme moléculaire contre le cancer

Des chercheurs de l'Université de Montréal ont découvert un nouveau mécanisme moléculaire qui semble être en mesure de freiner la prolifération de certains cancers mais également d'autres pathologies où interviennent des croissances cellulaires anormales.

Ces scientifiques ont montré que la rapamycine pouvait ralentir la prolifération cellulaire en actionnant un mécanisme appelé TOR (Target of Rapamycin ou Cible de la Rapamycine).

Ces recherches ont également permis de découvrir que TOR fait partie d'un circuit qui contrôle l'arrêt de la division cellulaire et provoque l'envoi de messages via l'ARN pour un régulateur cellulaire clé appelé B-cycline.

Comme le précise le docteur Zenklusen, « il s'agit d'une découverte importante qui éclaire notre connaissance sur les mécanismes complexes d'interaction entre l'environnement et le contrôle de la croissance cellulaire. Nous avons été très étonnés de découvrir ce mécanisme faisant intervenir l'ARN pour coder une protéine régulatrice. »

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurekalert

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top