RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

TIC

Une norme de l'UIT ouvre la voie du VDSL aux opérateurs de réseaux de télécommunication

L'UIT est parvenue à un accord sur une nouvelle norme mondiale définissant l'application des deux principales technologies, la multitonalité discrète (DMT) et la modulation d'amplitude en quadrature (QAM), utilisées pour coder les signaux et passer du DSL au VDSL (ligne d'abonné numérique à très haut débit). Le VDSL permet avec un débit de plusieurs mégabits d'accéder au réseau par l'intermédiaire des lignes téléphoniques ordinaires, mais aussi aux opérateurs d'offrir un triple service, c'est-à-dire des images numériques de haute qualité, un accès à l'Internet à grande vitesse et la téléphonie. "L'évolution future de la norme VDSL, qui devrait permettre des débits plus importants sur de plus grandes distances, reposera sur la technologie DMT utilisée pour l'ADSL, d'où l'établissement d'une norme mondiale unique, grâce à laquelle les utilisateurs des télécommunications à large bande pourront bénéficier des économies d'échelle réalisées globalement ainsi que de l'innovation technologique née de la concurrence", nous a déclaré Peter Wery, Président de la Commission d'études 15 de l'UIT-T. Et d'ajouter: "Lorsque les opérateurs de réseau auront mis en oeuvre la nouvelle norme, les utilisateurs pourront regarder plusieurs programmes de télévision, accéder à l'Internet et téléphoner, tout en même temps, et ce, sur une seule et même ligne téléphonique". Le VDSL permet la transmission de données asymétriques et symétriques à des débits de plusieurs dizaines de Mbit/s, grâce auxquels les opérateurs de réseau pourront offrir à leurs abonnés des services pleinement intégrés associant la téléphonie, l'image et un accès à l'Internet à grande vitesse. Le VDSL peut être mis en oeuvre à partir d'offices centraux ou d'armoires utilisant la fibre optique situées à proximité du domicile des abonnés, la distance déterminant d'ailleurs les débits qui pourront être obtenus, soit normalement de l'ordre de 50 Mbit/s en aval et de 23 ou 4 Mbit/s.

Lettre de l'internet :http://www.lalettre.com/techinfos/hebdo.cfm?id=2387

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top