RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

La NASA a découvert 25.000 nouveaux astéroïdes

Le télescope WISE, lancé en décembre dernier par la NASA pour une mission de cartographie du ciel, a permis de découvrir 25.000 astéroïdes qui n'avaient encore jamais été détectés.Quatre-vingt-quinze pour cent d'entre eux sont considérés comme étant "proches de la Terre". En langage astronomique, cela signifie qu'ils sont à 48 millions de kilomètres de la planète. Aucun ne risque donc de constituer une menace prochainement.

Répondant au doux nom de Wide-Field Infrared Survey Explorer, le télescope achève samedi sa première cartographie du ciel. Il effectuera ensuite un nouveau tour. WISE est particulièrement utile, car il permet de voir à travers d'impénétrables voiles de poussières et de découvrir des objets émettant un rayonnement infrarouge.

"La plupart des télescopes se concentrent sur les objets les plus chauds et les plus brillants dans l'univers", observe Richard Binzel, du Massachusetts Institute of Technology. "WISE est particulièrement sensible à tout ce qui est froid et sombre, ce qu'on pourrait appeler les objets furtifs de l'univers".

Les chercheurs de la mission WISE sont épatés par les découvertes permises par ce projet de 320 millions de dollars. D'ici la fin de l'année, ils espèrent avoir une cartographie cosmique de plusieurs millions de nouveaux astéroïdes, comètes et autres objets célestes. L'objectif est d'en savoir davantage sur la façon dont les planètes, les étoiles et les galaxies se forment.

En plus des 25.000 astéroïdes, le télescope a également localisé 15 nouvelles comètes. Il a espionné des centaines de planètes naines et confirmé l'existence de 20 d'entre elles.

Enfin, WISE a découvert ce qui semble être une galaxie ultralumineuse, à plus de dix milliards d'années-lumière de la Terre, et créée à partir d'autres galaxies entrées en collision.

Peu à peu, "on remplit les cases vides dans tout ce qui se trouve dans l'univers, des objets proches de la Terre aux galaxies en formation", a souligné Peter Eisenhardt, chef de la mission au Laboratoire de propulsion par réaction (JPL) de la NASA.

AP

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top