RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

Un nanopuzzle magnétique relance la course à l'ordinateur quantique

Une équipe de recherche helvético-indienne est parvenue à réaliser un agencement de nano-aimants à deux dimensions puis à désactiver le magnétisme d’un aimant sur deux, modifiant ainsi leurs propriétés quantiques.

Les physiciens ont utilisé des molécules organiques d'un nanomètre de diamètre et ont magnétisé chacune de ces molécules en y déposant un seul atome de fer ou de manganèse. Les molécules sont alors devenues des nano-aimants un million de fois plus petits que leurs homologues dans le disque dur des ordinateurs.

Comme ces molécules ne contiennent qu’un seul atome magnétique, elles changent d'état et deviennent soumises aux lois de la physique quantique.

Au lieu d'agencer l'ordre des atomes magnétiques un par un, les chercheurs ont eu l'idée d'utiliser des molécules qui s'autoassemblent pour former un damier.

Ces travaux montrent qu'il est possible de commuter de manière reproductible les propriétés d’un grand nombre d’atomes au sein d’un système simple. Ils ouvrent une nouvelle voie vers le réalisation d'un système informatique utilisant des propriétés quantiques.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Wiley

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top