RTFlash

Espace

Une molécule organique rare découverte sur Titan

Décidément Titan, la plus grosse lune de Saturne, n’en finit pas d’étonner les scientifiques par sa complexité. Des astronomes ont découvert dans l'atmosphère de Titan du cyclopropénylidène, une molécule extrêmement rare composée d'atomes de carbone et d'hydrogène qui ne se trouve sur aucune planète.

Titan est le seul corps céleste à l'exception de la Terre où du liquide est présent à la surface. Les mers et les lacs de Titan sont composés d'hydrocarbures liquides et les scientifiques suggèrent qu'il peut y avoir de la vie. Les astronomes dirigés par Conor Nixon du Centre de vol spatial Goddard de la NASA ont utilisé le radiotélescope ALMA situé dans le désert chilien d'Atacama pour rechercher des molécules organiques dans l'atmosphère de Titan.

Dans les couches supérieures fines, ils ont découvert le spectre d'un composé inconnu. En le comparant à une base de profils chimiques, les scientifiques ont constaté qu'il s'agissait de cyclopropénylidène (C3H2), une molécule très rare à base de carbone, qui sur Terre n'existe qu'en laboratoire. Elle ne peut pas exister longtemps dans l'atmosphère parce qu'elle interagit très facilement avec d'autres molécules en formant des composés plus complexes. Le cyclopropénylidène n'avait jamais été détecté dans le système solaire. Théoriquement, il ne peut rester stable que dans un espace interstellaire froid où il n'existe presque aucune interaction chimique.

Ce composé est particulièrement intéressant pour les scientifiques car ses molécules circulaires, composées de trois atomes de carbone, ont pu former des blocs de construction pour des molécules organiques plus complexes pour donner naissance à la vie sur Terre. « Le caractère cyclique de la cyclopropénylidène ouvre une branche supplémentaire de la chimie qui permet de créer des molécules biologiquement importantes », indique un communiqué de presse du centre Goddard.

Plus la molécule est petite, plus elle a de potentiel. Les scientifiques suggèrent que les réactions impliquant de petites molécules avec moins de connexions, comme le cyclopropénylidène, se produiront plus rapidement que les réactions impliquant des molécules grandes et complexes.

Avant cela, les chercheurs ont pensé que la plus petite molécule d'un anneau d'hydrocarbures était le benzène (C6H6) qui avait déjà été détecté dans l'atmosphère de Titan. Les chercheurs suggèrent que l'atmosphère supérieure de ce satellite est si fine que le cyclopropénylidène est capable de s’y conserver. « Titan est unique dans notre système solaire. Il s'avère être un trésor de nouvelles molécules. Nous pensons que Titan est un vrai laboratoire où on peut observer une chimie comme celle de l’ancienne Terre quand la vie y est née », a résumé Conor Nixon.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash 

The Astronomical Journal

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Une immense pépinière d’étoiles découverte dans la Voie lactée

    Une immense pépinière d’étoiles découverte dans la Voie lactée

    Une équipe d'astronomes de l'Université d'Harvard (USA) a découvert une gigantesque structure gazeuse en forme de “vague” ondulant dans la Voie lactée, et constituée de pépinières stellaires – où se ...

  • La matière noire va-t-elle enfin livrer ses secrets ?

    La matière noire va-t-elle enfin livrer ses secrets ?

    Si le Modèle standard de la physique est basé sur le postulat que la matière noire structure l’Univers, les scientifiques n’en ont jamais détecté la preuve formelle par l’observation. C’est à cette ...

  • Vie et Cosmos : le lien se dévoile…

    Edito : Vie et Cosmos : le lien se dévoile…

    Je reviens cette semaine sur deux questions qui se rejoignent et que j’ai abordées régulièrement dans notre lettre, car elles sont à la fois essentielles et passionnantes : peut-il y avoir de la vie ...

Recommander cet article :

back-to-top