RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

Mabu, un robot pour assister les médecins dans le suivi des patients

Comment surveiller plus efficacement un patient qui sort de l'hôpital pour rentrer chez lui ? Peut-être en mettant à sa disposition un robot !

Passionné par l’application des nouvelles technologies au domaine de la santé, Cory Kidd a lancé Catalia Health avec cette idée en tête. « Nous souhaitons permettre aux patients de demeurer plus longtemps en thérapie » affirme-t-il. « Confronté à une maladie chronique, le patient doit composer avec un certain nombre de difficultés. Il doit d’abord penser à prendre ses médicaments quotidiennement, à la bonne heure et en respectant les doses prescrites, bien sûr, mais ce n’est là qu’une partie du problème. Il y a également la manière dont le patient vit sa maladie, son état psychologique, les effets secondaires potentiels des médicaments… ». Cory Kidd a donc mis au point une plate-forme de santé visant à établir des ponts entre patients et médecins, dont le produit phare est un petit robot, baptisé Mabu et chargé de garder un oeil sur l’état du patient.

« Le robot permet d’entretenir au quotidien avec le patient le type de conversations que celui-ci a aujourd’hui de manière épisodique et par téléphone avec son médecin. Il s’informe sur les exercices physiques que le convalescent effectue, sur son régime alimentaire, sa prise de médicaments… Ces données sont ensuite transmises directement au médecin. Le patient peut ainsi avoir cette conversation aux heures qui lui conviennent. Depuis son domicile, il peut en outre discuter de manière plus détendue qu’à l’hôpital ».

Le médecin reçoit ainsi des informations sur l’ensemble des patients qu’il surveille à distance et peut intervenir immédiatement en cas de problème. Selon Cory Kidd, la conversation joue en outre un rôle clef dans le processus de guérison. « La possibilité d’avoir une conversation en tête à tête est un atout majeur. Cela permet de créer une relation plus forte, il y a un impact psychologique que l’on ne retrouve pas dans une conversation à distance. Or, si rien ne remplace une conversation entre humains, le fait de pouvoir discuter avec un robot apporte des bénéfices certains ».

Ce robot commence par poser au patient des questions simples sur son état de santé pour ensuite s’orienter vers une conversation plus naturelle et familière. Il est également capable d’analyser les expressions faciales du patient, pour adapter son attitude en fonction. Par exemple, si le patient semble apprécier que le robot fasse de l’humour, celui-ci se permettra davantage de blagues. Les scripts du robot sont rédigés par une équipe d’écrivains, de psychologues et de professionnels de la santé, dirigés par un ancien scénariste d’Hollywood.

Pour l’heure, Catalia Health est focalisée au suivi de trois maladies différentes : l’arthrose, le cancer du rein et les défaillances cardiaques. Les clients de l’entreprise sont les pharmacies et les hôpitaux. Le client ne paie rien pour l’usage du robot, qui n’est pas obligatoire et reste soumis au bon vouloir du patient.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Zdnet

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top