RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Une LEd polychrome utilisant la spintronique

En s'appuyant sur le principe quantique de la spintronique, des chercheurs de l'université de l'Utah viennent de mettre au point un nouveau type de LED (Diode à Emission Lumineuse en français) plus lumineuse que les modèles actuels et capable d'émettre plusieurs couleurs différentes, contrairement aux LED traditionnelles. Pour l'instant, cette LED ne fonctionne qu'en dessous de -2 degrés Celsius mais d'ici cinq ans de travail, cette spin OLED devrait être opérationnelle à température ambiante et utilisée dans les écrans de téléviseurs et d'ordinateurs.

Pour émettre de la lumière, cette spin OLED utilise les spins des électrons (périodes de rotation des électrons sur eux mêmes). Cette spin est propre à chaque particule et détermine ses propriétés magnétiques. Concrètement, cette LED se compose d'une « spin valve » ou "soupape à spins" qui se présente comme un sandwich composé de trois couches : un polymère semi-conducteur placé entre deux électrodes soumises à un champ magnétique.

Les électrons chargés négativement sont injectés d’un côté, ceux chargés positivement partent de  l’autre côté, ce qui produit l’émission de lumière dans la couche de polymère. Celle-ci de compose de  deutérium, l'isotope de l’hydrogène, ce qui explique la luminosité nettement plus intense obtenue. Les électrodes ferromagnétiques sont faites d'un alliage cobalt-lithium pour l’une et d'un alliage strontium-oxyde de manganèse pour l’autre.

Selon son concepteur, le professeur Z. Valy Vardeny, cette technologie pourrait révolutionner le marché des LED car, contrairement aux LED actuelles, monochromes, elle permet l’émission de couleurs différentes en modulant le champ magnétique utilisé.

Brève rédigée par Mark Furness pour RTFlash

UTAH

Science

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Jean David

    21/07/2012

    On comprend mal cette phrase car la charge d'un électron est toujours négative :
    "Les électrons chargés négativement sont injectés d’un côté, ceux chargés positivement partent de l’autre côté" ?

  • back-to-top