RTFlash

L'USB s'impose

Les ingénieurs d'Intel ont fait une étonnante démonstration lors du Comdex, un salon informatique qui se tient à Las Vegas cette semaine. Les spécialistes du laboratoire d'architecture de la société sont parvenus lundi 16 novembre à brancher 111 périphériques (claviers, souris, enceintes, caméras...) sur un seul ordinateur au travers du port USB. Le connecteur USB a fait son apparition en 1997. Il vise à remplacer les connecteurs traditionnels placés à l'arrière des ordinateurs qui permettent de brancher le clavier, la souris, les modems et même les scanners d'image. En théorie, 127 appareils peuvent ainsi être reliés. Le connecteur universel défendu par Intel et un consortium de 500 entreprises n'avait pas rencontré le succès auprès des fabricants de périphériques. Ils attendaient que Microsoft diffuse les outils logiciels adaptés. Depuis la sortie de Windows 98 et le succès de l'Imac, premier ordinateur d'Apple à être équipé d'un connecteur USB, les annonces de produits se multiplient. Selon Intel, près de 50 millions de périphériques USB devraient être vendus l'année prochaine dans le monde, soit cinq fois plus qu'en 1998.

(Le Monde/18/11/98)

http://www.lemonde.fr/actu/nvtechno/intel/usb.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Stocker nos données dans l’ADN des plantes

    Stocker nos données dans l’ADN des plantes

    Il y a pratiquement 10 ans, des chercheurs étaient parvenus à encoder des données binaires dans des brins d’ADN, la chaîne moléculaire à double hélice dans laquelle sont consignées dans les cellules ...

  • Une puce quantique d'un niveau de fiabilité inégalée

    Une puce quantique d'un niveau de fiabilité inégalée

    Des chercheurs de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud (Australie) ont annoncé avoir développé un système quantique dont le niveau de précision est inédit. Mieux encore, les méthodes de ...

  • Une puce pour contrôler les ordinateurs quantiques

    Une puce pour contrôler les ordinateurs quantiques

    Une équipe de recherche associant des scientifiques néerlandais et suisses de l'EPFL a conçu une puce capable de contrôler des qubits et qui peut fonctionner à des températures extrêmement basses. ...

Recommander cet article :

back-to-top