RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L’hypertension masquée : un phénomène gravement sous-estimé chez les seniors

L’hypertension artérielle augmente avec l’âge et à partir de 60 ans, deux tiers des personnes sont hypertendues. Cette pathologie, qui touche plus de 10 millions de personnes en France, constitue un des principaux facteurs de risque d’accident vasculaire.

Avec l'arrivée récente des appareils électroniques de contrôle de la tension, les scientifiques ont découvert une nouvelle forme insidieuse d’hypertension artérielle, l'hypertension artérielle masquée. Sans qu'on en connaisse la cause, celle-ci se caractérise par le fait que la pression artérielle du patient est normale chez le médecin mais trop élevée à son domicile.

Cette étude a pu évaluer la fréquence de l’hypertension artérielle masquée dans une population de 1481 personnes âgées de 73 à 97 ans. L’étude a révélé que l’hypertension artérielle concernait 40 % des participants. Ceux-ci avaient une pression artérielle normale chez le médecin mais présentaient une hypertension lors des contrôles à domicile.

Les chercheurs ont également calculé que le risque chez ces personnes de développer une hypertension artérielle permanente était multiplié par 7, si elles étaient déjà traitées et par 17, si elles ne prenaient aucun médicament hypotenseur.

« Ces résultats soulignent l’importance de l’automesure de la pression artérielle à domicile chez les personnes âgées afin de diagnostiquer une hypertension artérielle masquée, par nature non détectable par le médecin, et montrent la nécessité de mettre en place des mesures pour baisser la pression artérielle et ainsi réduire le risque vasculaire » souligne le Professeur Christophe Tzourio.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

NCBI

Hypertension

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top