RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'exercice physique réduit les risques de cancer de la prostate mais pas pour tout le monde...

Selon une étude américaine, l'exercice régulier réduit le risque de développer un cancer de la prostate mais uniquement chez les Américains de race blanche. Malheureusement, ce bénéfice ne semble pas s'étendre aux afro-américains.

Des recherches antérieures avaient montré que les hommes afro-américains avaient un risque accru de développer un cancer de la prostate par rapport aux Américains de race blanche mais il restait à établir si l'exercice physique pouvait avoir un effet protecteur pour ces Afro-américains.

Pour trancher cette question, des chercheurs du Veterans Affairs Medical Center ont effectué des biopsies de la prostate sur 307 hommes (164 blancs, 143 noirs), de manière à mesurer l'impact de l'exercice physique sur l'incidence de ce cancer. L'exercice était divisé en plusieurs catégories, allant de légèrement actif, modérément actif à très actif. Chez les blancs, les hommes qui étaient modérément ou très actifs avaient un risque de cancer de la prostate diminué de 53 % par rapport aux hommes qui étaient sédentaires ou modérément actifs. En revanche, chez les Afro-américains, aucun lien bénéfique n'a été trouvé entre quantité d'exercice et  risque de cancer de la prostate.

Ces travaux montrent également que l'exercice réduit plus  le risque de développer une forme agressive de cancer de la prostate chez les hommes blancs que chez les hommes noirs.

"Cette découverte est importante car elle montre qu'il existe malheureusement, comme cela peut être le cas entre deux individus d'une même race, des différences génétiques entre blancs et noirs qui expliquent pourquoi les uns ou les autres peuvent avoir plus de risques de développer telle ou telle pathologie. Reste à comprendre à présent quel mécanisme explique cette disparité raciale importante en matière de prédisposition au cancer de la prostate, indépendamment des facteurs liés au mode de vie" souligne le Docteur Bañez.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurekalert

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top