RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'ère des robots humanoïdes a commencé

Construire un être 100 % artificiel est sans doute l'un des plus vieux rêves humains, tendance démiurgique. Souvent exploités au cinéma, de "Robby le robot" à "C3PO", les robots humanoïdes semblent s'être imposés comme des évidences. Comme si l'imaginaire ne pouvait concevoir une machine dotée de fonctions humaines ne disposant pas des attributs correspondants : deux yeux, deux bras, et deux jambes. Depuis quelques années, les travaux les plus aboutis dans le domaine de la robotique et de l'intelligence artificielle vont pourtant dans le sens d'une quête anthropomorphique, dont l'aboutissement pourrait bien être une machine ressemblant à s'y méprendre à un humain. Pour l'heure, si les robots existants sont encore loin de la "machine humaine", ils en reproduisent quelques fonctions, de façon spectaculaire, et se dotent d'une autonomie qui n'est plus très éloignée d'une certaine forme d'intelligence. Comme chacun sait, l'être humain (homo erectus) se distingue - notamment - des autres espèces par sa façon de marcher. C'est sans doute ce qui a poussé Honda a lancer en 1986 son projet "Humanoid Robot", destiné à mettre au point une machine dotée d'une mobilité proche de celle de l'homme. Rapidement, les ingénieurs japonais ont dû étudier les principes de la marche, pour modéliser le fonctionnement d'un robot muni de jambes et de pieds mécaniques. Quasi intuitive chez l'homme, la fonction "marche" s'avère d'une redoutable complexité. Honda a donc modélisé les différents aspects, pour parvenir à un premier prototype, le P1, intégrant des fonctions de base : marche sur sol plat (avec synchronisation des bras et des jambes), saisie d'un objet à deux mains ou ouverture d'une porte. Devait ensuite venir le P2, plus sophistiqué et plus autonome (sans fil), intégrant un ordinateur et des batteries, capable de monter ou descendre un escalier ou de déplacer un véhicule. Son successeur, le P3, finalisé fin 1997, reprenait les mêmes fonctions en plus compact : 1,6 mètre de haut pour 130 Kg, contre 210 Kg pour le P2.Mais en dehors du défi technologique que représente la modélisation et l'élaboration de "machines humanoïdes artificielles", la question demeure ouverte quant à leur rôle et à leur place dans notre société. Pour Honda, ce point semble avoir été tranché de longue date. "Nous espérons qu'un jour viendra où des robots humanoïdes joueront un rôle important pour nous servir et enrichir nos vies et notre société." déclare le responsable de ce programme, un vaste programme.

Besok http://www.besok.com/besok/besok01.nsf/ARTdb/C388F49D3585827A802567A500405926?OpenDocument

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top