RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

La médecine de l'an 2050

Des utérus artificiels, des appareils médicaux qui rendront des diagnostics instantanés, des puces électroniques implantées sous notre peau qui pourront lancer un signal d'alarme dès l'apparition des premiers symptômes d'une maladie... Telle est la médecine de l'an 2050, que vient d'imaginer un comité de neuf médecins britanniques. Les technologies médicales nous assureront un meilleur niveau de vie, prédit ce comité réuni par le British Medical Journal pour établir un portrait de la médecine de l'an 2050. Mais elles pourraient également stigmatiser ceux qui refuseront de se soumettre à la "norme": ceux qui, choisiront de ne pas avorter un foetus handicapé pourraient être pointés du doigt par un monde où les handicaps seront devenus extrêmement rares. Et les gens qui préféreront ne pas savoir de quelles maladies sont porteurs leurs gènes pourraient ne pas pouvoir être assurés. En 2050 nous devrions pouvoir disposer d' implants électroniques capables de venir à bout de maladies telles que l'Alzheimer et d' utérus artificiels pleinement fonctionnels, permettant de veiller avec une efficacité inégalée sur l'embryon; un appareil portatif à infra-rouge capable de "voir" au-travers des organes permettra de poser un diagnostic quasi-instantané; des organes ou des tissus seront"cultivés" en laboratoire; le cancer et les affections cardio-vasculaires seraient maitrisés à l'aide de chirurgies utilisant des micro-robots incomparablement plus précis que les humains... Ces prédictions ont été publiées par le British Medical Journal dans un ouvrage intitulé Clinical Futures. Mais elles sont accompagnées d'un avertissement: il y a un prix à payer. Celui d'un écart croissant entre ceux qui auront accès à ces nouvelles technologies et les autres.

http://www.telegraph.co.uk/l

brève rédigée par @RT Flash

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

    back-to-top