RTFlash

Homme

L’asymétrie, présente aussi dans le cerveau des grands singes

On a longtemps cru que l'asymétrie constatée dans le cerveau humain est due au fait que nos grandes fonctions cognitives s’étaient latéralisées. Le langage en est un parfait exemple : chez l’immense majorité des gens, il est essentiellement – mais pas exclusivement – traité par l’hémisphère gauche. Il a également été longtemps admis que cette asymétrie restait l’apanage du cerveau humain. Mais une récente étude vient de montrer qu'en réalité, nous partageons cette asymétrie cérébrale avec les gorilles et les orangs-outans.

« L’asymétrie du cerveau précédait donc l’apparition de l’homme », souligne le chercheur Jean-Jacques Hublin, qui a participé à cette étude. Elle ne s’est donc pas développée à cause d’une division des tâches entre nos deux hémisphères. « C’est l’inverse qui s’est produit. Les hommes ont tiré avantage de cette asymétrie préalable pour développer une latéralisation de leurs fonctions motrices et cognitives ». Une répartition des tâches plus efficiente.

Chez l’homme, une des manifestations de cette asymétrie est connue : c’est la « torque » cérébrale. En gros, « la partie antérieure de l’hémisphère droit dépasse un peu vers la gauche, tandis que la partie postérieure de l’hémisphère gauche dépasse un peu vers la droite », résume Paolo Bartolomeo, neurologue et directeur de recherche à l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM) à la Pitié-Salpêtrière, à Paris, qui n’a pas participé à l’étude.

Pour évaluer cette asymétrie, les auteurs ont analysé la cavité interne du crâne chez l’homme et les grands singes. Cet « endocrâne » révèle la forme générale du cerveau. L’équipe allemande a ainsi examiné les endocrânes de 95 Homo sapiens (issus d’Afrique, d’Asie, d’Europe ou des Amériques), 47 chimpanzés, 43 gorilles et 43 orangs-outans. Ces spécimens provenaient des collections anatomiques des universités de Leipzig et de Vienne (crânes humains) ou de musées d’histoire naturelle.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Science Advances

X-MOL

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Homo sapiens est en Europe depuis 47 000 ans

    Homo sapiens est en Europe depuis 47 000 ans

    De quand date l’arrivée d’Homo sapiens en Europe ? Des dents découvertes dans la grotte du Cheval, en Italie, et un fragment de mâchoire trouvé dans les grottes de Kent, en Angleterre, datés de ...

Recommander cet article :

back-to-top