RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'activité physique : un médicament à part entière !

Selon une vaste étude anglo-américaine publiée dans le prestigieux British médical journal et réalisée à partir de 300 études internationales regroupant une population totale de 339 000 personnes, la pratique régulière d'une activité physique aurait un effet thérapeutique largement aussi efficace  que les médicaments pour prévenir ou traiter la plupart des pathologies cardio-vasculaires, infarctus et AVC notamment.

Ces recherches d'une ampleur sans précédent montrent également que l'activité physique serait même un peu plus efficace que les médicaments dans le cadre de la rééducation de patients ayant fait un AVC ou dans la prévention de la récidive pour les malades souffrant d'une affection coronarienne.

Pour parvenir à ces conclusions étonnantes, les scientifiques ont analysé une grande masse de données concernant une quantité importante de sujets, ce qui donne à cette étude une  grande solidité épidémiologique. Ce travail a également permis de montrer que l'exercice physique était au moins aussi efficace qu'un traitement à base de statines, pour combattre l'excès de cholestérol.

L'étude montre aussi que l'exercice physique régulier est plus efficace qu'un traitement à base d'anticoagulants après un AVC. En revanche, les chercheurs soulignent que les diurétiques ont une plus grande efficacité thérapeutique que l'activité physique dans le traitement de l'insuffisance cardiaque.

En conclusion, l'étude estime que, globalement, on peut considérer que dans l'état actuel des connaissances, l'activité physique est, en matière de maladies cardio-vasculaires, potentiellement aussi efficace que la plupart des traitements à base de médicaments.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

BMJ

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top