RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'activité physique est bonne pour le cerveau

Une étude réalisée pendant trois ans sur 640 personnes vient de montrer que les personnes âgées qui augmentent leur activité physique réduisent sensiblement leurs risques de maladies neuro-dégénératives. Selon cette étude, les personnes âgées peuvent réduire leur risque de démence de 40 % et leur risque de déclin cognitif de 60 %.

Plus surprenant, cet effet protecteur considérable de l'activité physique régulière qui a été vérifié par résonance magnétique (IRM) au début et à la fin de l'étude par les changements de matière blanche dans le cerveau, ne semble pas lié à l'âge, au niveau d'éducation ou aux antécédents cardio-vasculaires.

Ana Verdelho souligne par ailleurs que "L'évolution des lésions de la matière blanche cérébrale constitue chez la personne âgée un bon indicateur dans différentes manifestations de déclins cognitifs mais également d'états dépressifs".

Àu cours de cette étude, les participants ont été régulièrement interrogés sur leur mode de vie, leur humeur et leur état cognitif. À l'issue de l'étude, 90 patients avaient développé une démence, dont 60 % avec une démence vasculaire et 37 % des patients une maladie d'Alzheimer. 147 autres patients avaient pour leur part connu un déclin cognitif sans démence.

Selon Ana Verdelho qui a dirigé cette étude et travaille à l'hôpital Santa Maria de l'université de Lisbonne, "Il suffit de pratiquer une activité physique modérée d'au moins 30 minutes, 3 fois par semaine pour obtenir cet effet protecteur et prévenir les démences et déclins cognitifis". L'association américaine pour la santé cardiaque préconise pour sa part au moins deux heures et demie par semaine d'activités modérées ou une heure quinze d'activités intenses.

Article rédigé par Mark FURNESS pour RTFlash

Stroke

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top