RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

L'acide folique pourrait ralentir le déclin des fonctions cognitives chez les personnes âgées

Dans la population générale, les fonctions cognitives déclinent avec l'âge. Elles regroupent la mémoire, l'attention, le langage, les fonctions exécutives, la maîtrise de l'espace et l'imagerie mentale et réfèrent donc à la manière dont l'être humain perçoit les informations de l'environnement et s'en fait des représentations mentales. Elles sont le support de la pensée, de l'action et de la communication.

Des taux bas de folates et des taux élevés d'homocystéine dans le sang sont, parmi d'autres facteurs de risque, corrélés avec de faibles performances cognitives, encore que la causalité de leurs effets ne soit pas établie. Les auteurs de cette étude se sont donné pour but d'étudier les effets de la supplémentation en acide folique sur les performances cognitives.

Les participants de l'étude FACIT (Folic Acid and Carotid Intima-media Thickness, non encore publiée) dont l'objectif principal porte sur l'effet de l'acide folique sur les marqueurs de l'athérosclérose chez des hommes et femmes de 50 à 70 ans ont été évalués quant aux conséquences d'une supplémentation en acide folique sur les fonctions cognitives. A l'entrée, les sujets présentaient un taux élevé d'homocystéine totale dans le plasma et un taux normal de vitamine B12.

FACIT est une étude randomisée en double aveugle contre placebo qui s'est déroulée entre novembre 1999 et décembre 2004 aux Pays-Bas : 818 participants ont été randomisés pour recevoir soit 800 μg par jour d'acide folique soit un placébo pendant 3 ans. Les effets sur les fonctions cognitives ont été mesurés par la différence de performance entre les 2 groupes après 3 ans de suivi.

Au total, la supplémentation de 800 µg d'acide folique par jour pendant 3 ans chez des personnes âgées a significativement ralenti le déclin des résultats sur 3 tests de la fonction cognitive mais n'a pas eu d'effet sur la démence (test MMSE). Cependant il faut noter de bons résultats sur la mémoire, sur la vitesse d'intégration centrale de l'information et sur l'évaluation globale moyenne de la fonction cognitive.

Lancet

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top