RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

IBM oriente ses recherches vers tous les objets usuels

En se perfectionnant, les ordinateurs personnels deviennent de plus en plus complexes. Les fabricants assurent que les progrès de la micro-électronique simplifieront l'usage des PC grâce à des techniques de communication telles que la reconnaissance vocale et la synthèse de la parole. IBM choisit une autre voie. L'entreprise, qui a raté le virage de l'ordinateur personnel dans les années 80, tente d'anticiper la mutation de l'informatique attendue au cours des toutes prochaines années. Big Blue mise sur l'évolution du PC grand public vers une informatique " diffuse " . " Prenons l'exemple du téléphone, explique Mark Bregman, directeur de l'informatique " diffuse " chez IBM. La complexité, totalement absente du terminal, a été concentrée dans le réseau. De même pour l'automobile. Elle devient à la fois plus sophistiquée, plus facile à utiliser et plus fiable. " Pour illustrer son propos, il prend l'exemple du célèbre couteau suisse, autre exemple de plate-forme ". " Dans la cuisine, il est plus pratique de faire appel à des couteaux plus spécialisés ", note-t-il. De même, au lieu de rester confinée dans un PC à tout faire, IBM estime que l'informatique va se fondre dans nombre d'objets usuels. Le Crosspad, développé par le fabricant américain de stylos Cross et IBM, illustre bien ce concept. Il s'agit d'un bloc de papier standard monté sur une tablette à numériser. Un minuscule émetteur situé dans le stylo transmet des mouvements de sa pointe au système d'enregistrement numérique. Résultat l'utilisateur obtient simultanément une version écrite de ses notes et leur numérisation. Un simple câble de raccordement à un PC suffit pour stocker les informations sur un disque dur. En traçant un cercle autour d'un mot, on le transforme en clé de recherche dans la base de données constituée sur l'ordinateur. Le texte manuscrit peut être traduit en caractères d'imprimerie, L'intérêt du produit, commercialisé depuis le mois d'avril aux Etats-Unis pour 400 dollars (environ 2 300 francs), réside dans le principe d'adaptation de l'outil informatique à son utilisateur. Au lieu de contraindre ce dernier à pianoter sur le clavier d'un ordinateur portable pendant une conférence ou à numériser une par une ses pages de notes manuscrites, le Crosspad intègre et préserve l'écriture classique. Il la numérise simplement et automatiquement afin d'apporter la puissance informatique de stockage et de gestion de l'information.

(Le Monde/1/12/98)

http://www.lemonde.fr/nvtechno/ibm/crosspad.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top