RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Des fibres de polymères à partir du CO2

Le fabricant de matériaux polymères Covestro a mis au point, à l'issue de dix ans de recherche, un procédé de fabrication de matériaux polyuréthane à base de dioxyde de carbone (CO2) dans son usine de Dormagen, en Allemagne. La société affirme pouvoir potentiellement révolutionner la production de plastique et bénéficier de manière significative à la chaîne d’approvisionnement de l’industrie textile.

Deux projets de recherche ont permis de fabriquer des fibres textiles élastiques à base de CO2 et de remplacer en partie le pétrole brut en tant que matière première. Elles peuvent être utilisées pour les bas et les textiles médicaux, par exemple, et pourraient remplacer les fibres élastiques classiques à base de pétrole brut. Les fibres élastiques sont constituées d’un composant chimique constitué en partie de CO2 et non de pétrole. Ce précurseur appelé cardyon® est déjà utilisé pour la mousse dans les matelas et les revêtements de sol sportifs.

« C’est une autre approche très prometteuse pour permettre une utilisation toujours plus large du dioxyde de carbone en tant que matière première alternative dans l’industrie chimique et élargir la base de matières premières », déclare le Docteur Markus Steilemann, PDG de Covestro. « Notre objectif est d’utiliser le CO2 dans un nombre croissant d’applications dans un processus d’économie circulaire et d’économiser le pétrole brut ».

Ces fibres de polyuréthane (TPU) thermoplastique utilisent une technique appelée filage à l’état fondu, dans lequel le TPU est fondu, pressé en fils très fins et finalement transformé en un fil de fibres sans fin. Contrairement au filage à sec, utilisé pour produire des fibres synthétiques élastiques classiques telles que l’élasthanne ou le spandex, le filage à l’état fondu élimine le besoin de solvants nocifs pour l’environnement. Une nouvelle méthode chimique permet d’incorporer du dioxyde de carbone dans le matériau de base, lequel présente également une meilleure empreinte carbone que les fibres élastiques traditionnelles.

L’Institut européen de la Recherche a mis au point le procédé de production de fibres à partir de polyuréthane thermoplastique et de CO2. Il va maintenant être optimisé dans le cadre du projet « CO2 Tex », qui sera financé par le ministère fédéral allemand de l’Education et de la Recherche (BMBF) afin de permettre la production industrielle à l’avenir. « CO2Tex ”fait partie de“ BioTex Future », une initiative de projet de la RWTH Aachen University. L’initiative est consacrée au développement de technologies de production et de traitement afin de faciliter le futur lancement sur le marché de systèmes textiles à partir de matériaux polymères biosourcés.

Ce qui rend les fibres de TPU à base de CO2 si spéciales, ce sont leurs propriétés : elles sont élastiques et résistent à la déchirure et peuvent donc être utilisées dans les textiles. Les premières entreprises des secteurs textile et médical ont déjà testé les fibres à base de CO2 et les ont transformées en fils, chaussettes, tubes de compression et rubans.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Mode In Textile

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Un matériau tissé en 3D pour amortir les vibrations

    Un matériau tissé en 3D pour amortir les vibrations

    Une équipe composée de chercheurs des universités de Surrey (Royaume-Uni), de Californie et Johns Hopkins (États-Unis), pense avoir trouvé la solution qui rendra les ...

  • Un nouvel aérogel céramique élastique et résistant

    Un nouvel aérogel céramique élastique et résistant

    Les aérogels sont les matériaux solides les moins denses connus : de 1 000 à 10 000 fois moins que l’eau ! Un bloc d’aérogel de la taille d’un morceau de sucre a ainsi une masse de l’ordre du ...

  • Un plastique indéfiniment recyclable...

    Un plastique indéfiniment recyclable...

    Des chercheurs américains affirment avoir développé une matière plastique facilement recyclable. Dans une étude publiée dans Nature, les scientifiques du laboratoire national Lawrence-Berkeley ...

Recommander cet article :

back-to-top