RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Avenir

Un fauteuil roulant commandé avec la langue !

Une nouvelle technologie d'assistance élaborée par les ingénieurs au Georgia Institute of Technology pourrait aider les personnes ayant un handicap grave à mener vie plus indépendante. Elle permet ainsi aux tétraplégiques de se servir d'un ordinateur, contrôlant un fauteuil roulant motorisé, et d'interagir avec leur environnement tout simplement en déplaçant leur langue. Cette technologie, appelée « Tongue Drive » est basée sur l'analyse des mouvements de l'appendice sur lequel est implanté un petit aimant. Deux capteurs installés sur un casque et positionnés sur les côtés de la bouche captent les variations du champ magnétique et donc la position exacte de la langue qui devient ainsi un véritable joystick.

Fiancé notamment grâce au soutien de la Christopher et Dana Reeve Foundation, créée par l'acteur de Superman, décédé en 2004, qui à la suite d'une chute de cheval avait perdu l'usage de ses membres. « Nous avons choisi la langue pour faire fonctionner le système parce qu'à la différence des mains et des pieds, qui sont contrôlés par le cerveau via la moelle épinière, la langue est directement connectée au cerveau par un nerf crânien qui échappe généralement aux graves dommages de la moelle épinière ainsi qu'aux maladies neuromusculaires », a déclaré Maysam Ghovanloo, qui a commencé à travailler sur ce projet il y a environ trois ans à la North Carolina State University. « Les mouvements de la langue sont également rapides, précis et ne nécessitent pas beaucoup de réflexion, de concentration ou d'effort » a-t-il rajouté. Les essais se sont révélés concluants, les chercheurs doivent encore améliorer le logiciel qui gère l'interface capteurs/ordinateurs. « Tongue Drive » sera ensuite validé par des patients atteints troubles moteurs lourds.

NO

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Une mousse à l’épreuve des balles…

    Une mousse à l’épreuve des balles…

    Des chercheurs de l’Université de Caroline du Nord, dirigés par Afsaneh Rabiei, ont mis au point une étonnante mousse métallique légère à l’épreuve des balles standards et perforantes. Cela pourrait ...

  • Les nanotechnologies passent au vert

    Les nanotechnologies passent au vert

    Des chercheurs de l’Institut des nanotechnologies de Lyon, du laboratoire Ingénierie des matériaux polymères, de l’Institut de science des matériaux de Mulhouse et de ...

  • Un matériau à conductivité thermique réversible

    Un matériau à conductivité thermique réversible

    Des chercheurs en mécanique et en ingénierie des matériaux de l’Université de Virginie, en collaboration avec des équipes de Penn State (Université de Pennsylvanie), de l’Université du Maryland et ...

Recommander cet article :

back-to-top