RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Faire maigrir les Américains est bon pour la planète

L'obésité, problème de santé publique majeur qui sévit aux Etats-Unis, et le réchauffement climatique qui menace la planète n'ont, en apparence, rien en commun. Sauf pour les experts, qui invitent la population à faire d'une pierre deux coups, en préférant la marche à pied ou la bicyclette à la voiture. Selon eux, si tous les Américains âgés de 10 à 74 ans, marchaient ne serait-ce que 30 minutes par jour au lieu de prendre leur voiture, on réduirait les émissions annuelles de dioxyde de carbone, le plus important des gaz à effet de serre, de 64 millions de tonnes. De plus, environ 24,6 milliards de litres d'essence pourraient être économisés. Et, selon leurs calculs, 1,36 milliards de kilos seraient perdus.

"Le simple fait d'aller à l'école à pied agit sur le climat, sur l'obésité, le diabète et la sécurité", a déclaré à l'Associated Press le Dr Howard Frumkin, directeur du Centre national pour la santé environnementale aux Centres de contrôle et prévention des maladies (CDC, basés à Atlanta, en Georgie). Le changement climatique est un problème de santé publique majeur et meurtrier, qui ne cesse de s'aggraver, selon les experts. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que 160.000 personnes sont mortes en 2000 du paludisme, de diarrhées, de malnutrition, ou victimes des inondations. Autant de problèmes aggravés par le changement climatique, selon les experts en santé publique et en climatologie.

L'Association américaine de santé publique, qui compte mettre en avant les problèmes sanitaires qu'entraîne le réchauffement climatique en avril prochain, cherche à trouver des solutions communes aux problèmes du réchauffement et de l'obésité, a déclaré le Dr Georges Benjamin, directeur exécutif de l'association.

La solution, c'est de faire sortir les gens de leurs voitures, ont résumé Jonathan Patz, président de l'association internationale pour l'écologie et la santé et Howard Frumkin, lors de la convention annuelle de l'association. Car remplacer le voiture par le vélo ou la marche, n'aura pas uniquement un effet sur l'obésité ou le réchauffement, ont-ils ajouté. Ce comportement entraînera aussi moins de pollution, moins d'accidents de la route ou d'ostéoporose, et même moins de dépression, l'exercice physique agissant sur le moral.

En moyenne, une personne qui marche 30 minutes par jour perdrait 5,9 kilos par an. Et si tout le monde s'y met, les Etats-Unis brûleraient au total 10,5 milliards de calories, selon les scientifiques, autrefois attachés à l'Université de Californie-Berkeley. Parallèlement, les émissions de dioxyde de carbone seraient réduites d'une quantité semblable à la production du Nouveau Mexique.

Google

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top