RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Extraction des terres rares à partir de micro-algues

L'extraction des terres rares repose jusqu'à présent sur des procédés très coûteux, contraignants et néfastes pour l'environnement (dégradation des sols, effets sur la qualité des eaux, etc.). Actuellement, la Chine possède le quasi-monopole sur la production de ces minéraux très utilisés dans le domaine des nouvelles technologies et de l'électronique. Le développement de nouvelles méthodes de recyclage durables à partir de déchets et respectueuses de l'environnement est un défi majeur à relever pour les industriels.

Des chercheurs de l'Université Friedrich-Alexander de Nuremberg-Erlangen ( Bavière), réunis autour du Professeur Buchholz, ont récemment mis au point un procédé écologique permettant d'extraire les éléments de terres rares à partir d'eaux usées industrielles issues de l'activité minière. Des expériences ont permis d'observer que des ions métalliques en solution s'agrippent à la surface de micro-algues, déjà utilisées pour des applications médicales.

Les chercheurs allemands ont montré qu'il était possible de développer une nouvelle approche géo-bio-technologique pour la préservation des gisements de minéraux. Contrairement aux bactéries utilisées pour certains procédés d'extraction de métaux, les micro-algues engendrent des coûts de production moindres et ne nécessitent pas de conditions particulières quant à leur environnement de culture. Les premiers résultats ont montré que la liaison avec les ions métalliques a également lieu sur des micro-algues desséchées. Les scientifiques cherchent maintenant à savoir comment des métaux peuvent être à nouveau récupérés à partir d'une biomasse algale chargée en ions.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

FAU

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top