RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

En région parisienne, le bruit diminue l'espérance de vie…

Selon une étude réalisée par l'organisme Bruitparif, le bruit serait devenu, en Ile-de-France, la seconde cause de morbidité derrière la pollution atmosphérique. Cet organisme chargé de mesurer les nuisances sonores a établi que 90 % de la quasi-totalité de la population d’Ile-de-France (10 millions d’habitants) est exposée à des niveaux sonores supérieurs aux valeurs recommandées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Cet environnement bruyant, dans lequel vivent de nombreux Franciliens, occasionne des troubles du sommeil, mais peut aussi favoriser des maladies cardiovasculaires. L’organisme a calculé qu’en cumulé, 107 766 années de vie en bonne santé sont perdues chaque année en Ile-de-France à cause des nuisances sonores des transports.

Les bruits aériens sont considérés comme les nuisances les plus dommageables pour la santé. Selon l’étude rapportée par le quotidien national, la ville la plus touchée serait celle de Compans. La petite commune de Seine-et-Marne est située non loin de l’aéroport Charles de Gaulle et est également traversée par un Transilien et la nationale 2. Une triple source de bruit qui ferait perdre à ses habitants 38,1 mois de vie en bonne santé par an.

 Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Bruitparif

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top