RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Les deux tiers des cancers pourraient être évités ou guéris, selon l'OMS

Un tiers des 10 millions de cas de cancer diagnostiqués chaque année pourrait être évités et un autre tiers pourrait être guéris grâce à une prévention plus active et à une détection plus précoce, révèle un nouveau rapport publié lundi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS). "Il est possible, au moyen de dépistages et de traitements précoces, de prévenir un tiers et de traiter efficacement un autre tiers des 10 millions de cas de cancer diagnostiqués chaque année dans le monde", affirme le rapport "Programmes nationaux de lutte contre le cancer: politiques et principes gestionnaires", lancé à Oslo. Pour ce qui est du dernier tiers, des soins palliatifs efficaces peuvent contribuer à soulager sensiblement les souffrances, précise l'étude, "qui fera date" selon ses auteurs. Mettre pleinement en oeuvre les connaissances déjà existantes permettrait d'endiguer considérablement la mortalité liée au cancer, soulignent-ils. "Quelles que soient les contraintes budgétaires d'un pays, un programme bien conçu et bien géré peut améliorer la situation nationale et les vies de ceux qui sont atteints", a estimé la directrice générale de l'OMS, la Norvégienne Gro Harlem Brundtland. "Nous ne pouvons pas nous permettre de compter exagérément sur les possibilités thérapeutiques aux dépens des efforts de prévention et des soins palliatifs", a-t-elle déclaré. Selon l'OMS, le cancer tue plus de 6 millions de personnes par an, soit 12% du nombre total des décès, et ce chiffre devrait approcher le cap de 10 millions dans une vingtaine d'années. Sur les 10 millions de nouveaux cas actuellement diagnostiqués chaque année (20 millions attendus vers 2020), plus de la moitié affectent des personnes habitant dans des pays en développement. Cette maladie est aussi la deuxième cause de mortalité dans les pays industrialisés, après les maladies cardiovasculaires. Lors d'une conférence de presse, Mme Brundtland a recensé les principaux facteurs cancérigènes contre lesquels il faut lutter: "le tabac, une mauvaise alimentation, l'obésité et le manque d'exercice". Outre une mauvaise hygiène de vie, la directrice générale de l'OMS a également pointé du doigt la pollution.

OMS : http://www.who.int/inf/fr/cp-2002-52.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top