RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

Découverte de trois planètes potentiellement habitables dans la proche banlieue du système solaire

Une équipe internationale d'astronomes, dirigée par Guillem Anglada-Escudé de l'Université de Göttingen (Allemagne) et Mikko Tuomi de l'Université de Hertfordshire (Grande-Bretagne), a identifié autour du système Gliese 667, composé d’une étoile multiple, sept planètes dont trois planètes qui pourraient être habitables.

Les trois étoiles du système Gliese 667 sont situées dans la constellation du Scorpion à environ 22 années-lumière de la Terre, une distance très courte à l'échelle astronomique !

Gliese 667 comprend deux étoiles naines orange très brillantes et une troisième de masse plus faible, une naine rouge nommée Gliese 667c.

Cette nouvelle étude montre que trois des sept planètes que compte ce système solaire sont situées dans la zone dite "habitable", qui est représentée par une mince frange circulaire suffisamment lointaine de l'étoile pour permettre l'existence d'eau à l'état liquide.

« Cette planète est désormais la meilleure candidate pour abriter de l'eau liquide, et peut-être la vie telle que nous la connaissons » souligne avec enthousiasme Guillem Anglada-Escudé.

Selon les scientifiques, la planète Gliese 667Cc reçoit presque autant d'énergie de son étoile que la Terre du Soleil et sa température moyenne pourrait donc être comparable à la nôtre.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

ESO

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

  • Jean David

    2/07/2013

    Nous agissons comme si notre système solaire est unique et éternel alors que l'humanité devrait s'occuper en priorité à trouver une autre terre d'accueil et à y s'installer avant la prochaine apocalypse solaire. L'Univers semble fixer les règles d'un jeu où seules les civilisations les plus évoluées et les plus pacifistes peuvent continuer à se propager et à survivre.

  • PierreH

    25/07/2013

    Bonjour,

    En effet notre système solaire n'est ni unique ni éternel.

    Mais je ne suis pas d'accord avec la suite de votre message. D'une part car vous parlez d' "apocalypse solaire" et, ce faisant, vous vous placez à une échelle temporelle bien supérieure à celle d'une génération humaine, mais aussi de la durée de l'existence de l'homme moderne. (quelques centaines de milliers d'années sur milliers de millions d'années, pour ne pas dire milliards)

    A notre échelle de temps (disons la dizaine voire la centaine d'années), l'état du soleil est stable, et la probabilité d'évênement catastrophique très très proche de zéro.

    De plus, je ne suis pas sûr de bien saisir ce que vous dites quand vous parlez de "priorité", dans le sens où l'homme est déjà en train de préparer le futur de la conquête spatiale. Notamment, beaucoup d'idées sont en développement, et nous attendons d'avoir les ressources techniques et en énergie pour s'aventurer hors de notre planête.

    Je pense notamment à la terraformation de mars (d'abord), aux bases lunaires, aux nouvelles sources d'énergies propres (fusion nucléaire), aux systèmes de propulsion de vaisseaux (moteur VASIMR) etc etc etc

    Mais il ne faut pas oublier que la priorité pour nous est aussi de réussir à bien vivre sur notre planète (!), sans s'entretuer ou polluer entièrement le globe, ce qui est à mon avis une priorité très importante.

  • Steven

    29/08/2014

    "L'Univers semble fixer les règles d'un jeu où seules les civilisations les plus évoluées et les plus pacifistes peuvent continuer à se propager et à survivre."

    Ce qui disqualifie d'emblée l'humanité, non?

  • Chaque étoile possède un système planétaire, plus ou moins semblable au nôtre.
    Plusieurs planètes peuvent abriter la vie, si elles sont situées ni trop près, ni trop loin de l'étoile mère. Avec de l'eau, des océans et une atmosphère...

    Donc, forcément la vie quelque part !

  • PierreH

    25/07/2013

    Bonjour,

    Vous allez vite dans le raisonnement en disant "forcément". :)

    Pour l'instant, ce que l'on peut dire, c'est qu'il existe très probablement de très nombreuses planètes ayant des conditions physiques (température, atmosphères, eau liquide etc) compatible avec l'apparition de la vie (sous une forme semblable à celle de notre planète).

    Autrement dit de nombreux "berceaux potentiels" pour la vie.

    Ensuite il faudrait avoir une idée de la probabilité pour que la vie apparaisse sur une planète, sachant que les conditions sont réunies.

    Nous avons qu'un seul exemple pour nous aider à estimer ce nombre, la Terre, donc cette probabilité est estimée à 1. Mais elle peut être beaucoup plus faible, dur de faire ce pronostic, surtout sachant que nous ne savons pas bien comment la vie est apparue...

    Ceci étant dit, je suis d'accord avec vous :) , ou plutôt je suis persuadé que la vie existe ailleurs, étant donné la taille de l'univers et le nombre de planètes potentiellement habitable (similaires à la notre)

  • la découverte d'un nouveau système.

    Je n'avait pas de droit de vous donner ces information dans ce temps terrien Mes éducateurs extra-terrestre ont été indulgents avec moi, parce que la traduction du temps cosmique,je ne l'avait pas appris saturnien80.à bientôt.

    Actuellement: 13 planètes majores et super-majores, dont 8 connues et 12050 planètes mineures,+ou- (naines, demi-micro et micro)et un micro-système du type solaire dans nôtre système et des géo-croiseurs.

    Notre système solaire a la forme d'un ballon de Rugby, dont on aurait coupée les deux bouts à chaque extrémité.

    La hauteur du système Solaire est de plusieurs U.A, avec des boudins fait de planètes froides de chaque côté, qui permettent aux ceintures de Bell, de Kepler etc.., d'aller les rejoindre et ce générer de nouveau. La longueur du système solaire est d'une dizaine d'année UA.

    A sa hauteur: Elle est entourer d'une peau jaune avec des plies tout le long du ballon de rugby, des champs de force de sorties sont actives sur les plies, ce qui lui permet à nôtre système solaire d'être en extension.

    A la droite du soleil, il manque quatre planètes super major, sauf la 1ère qui est chaude et qui est juste derrière le nuage d'Oort, ce nuage est un trou noir expulsif de planètes, à quatre sorties, dont deux ce referment et vont disparaitre. Oort envois dans le système solaire beaucoup de planètes dit naine, dans une zone ou il y a de l'eau gelé et des poussières, et débris de planètes qui viennent du cosmos il est en forme d'entonnoir et envois toute sa matière vers le fond du système solaire actuellement.

    La dernière planète est un double ou tripe serpent de verre vivant avec une énergie ...... de défense à intérieur qui empêche la matière de sortir du système solaire et seulement les planètes perturbatrices de rentrer il fait tout le tour su système solaire en passant derrière les boudins et va rejoindre l'autre côté le serpent de verre. . Les deux autres sont des planètes froides géantes qui ont une orbite spéciale, et sont proches de la voûte et passent derrières les boudins et derrières le soleil, assez loin de lui et change d'orbite à ce moment si une est en haut, elle passe sur l'orbite base et l'autre est prés du serpent de verre si elle est en orbite base, quant elle passera derrière le soleil, elle glissera vers orbite haute les deux orbite sont bloquées est excentrées vers les boudins, sauf: quant un petit système NIBIRUS passe en orbite basse, elle est composée d'une boule de DYSON alimentée par les soleils qu'elle rencontre en leur enlevant de l'énergie rouge, puis d'une très grosse planète qui entraine dans sont sillage de trois à x petites planètes, puis dernière ces petites planètes, il y a encore une plus grosse que la 2 eme, elle expulse les petites planètes vers une planète du système solaire , quant elle passe trop prés de la planètes

    Alors ces orbites des planètes froides ce superposent le temps que des planètes froides ce mètre en place pour faire descendre MUBIRUS sur une orbite encore plus base, quelques fois ils sont accompagnés par un soleil qui vient d'une dimension parallèle et détruit la boule de DYSON, alors leurs vitesse augmentent très vite et constamment et sort de la galaxie; ces système sont fréquent,ils y en a plusieurs dans nôtre galaxie.

    De l'autre côté du soleil il y a des planètes dont l'orbite inclinées vers le très haut ce qui les empêchent de s'approchent de nôtre soleil, car une petite planète semi-soleil les attirent, et les retient(dit soleil noir) et un monde de matière noire et énergie noir ce monde est pacifique est protecteur est juste derrière le soleil, ce monde nous est invisible par leur volonté.

    Tous les ceintures d'astéroïdes sont en arc de cercle et vont rejoindre la bande ronde du haut et en bas du ballon qui s'étend jusqu'au bout du système solaire est fait 5 ua, il y a plein de planètes froides et de glace. Nôtre système est 6 à 8 fois plus long que l'on le dit. Le soleil étant ravitaillé par les comètes (les photos sont là), qui le recharge en énergie, on ne peut plus leurs donnée un âge de vie.

    Nôtre soleil est en ce moment colonisé par les petits gris espèces extra-terrestres qui sont nos ennemis, ils ont pris de l'énergie du soleil par un grand vaisseau spécial et on fait un grand trou noir dans nôtre soleil et ont ouvert une porte des anciens dans nôtre soleil, c'est comme cela qui commence à le coloniser, mais heureusement nous sommes sous la protections d'une race hautement développée, et elle à engagée une bataille qui à fait perdre plus des 3/4 de leurs vaisseaux et a pris leurs monde de replis des petits gris et ils ont tous disparus.

    Tous les systèmes solaires du cosmos sont protégées par une cage de planètes très éloignes du système, elles ont le rôle de repousser tous intrus ou de prévenir les extra-terrestres et des nébuleuses par la création de trou noir. pour aspirer le trop plein d'énergie est éviter un cataclysme à effet domino.

    Voila une partie de ma réponse: saturnien80 le 20 juin 2016, à bientôt pour la suite.

  • back-to-top