RTFlash

Une consommation excessive de télévision pendant l'enfance augmente le risque de délinquance et de troubles du comportement

Une étude réalisée par l'Université d'Otago, en Nouvelle-Zélande, montre que les enfants et les adolescents qui regardent beaucoup la télévision sont plus susceptibles de manifester un comportement antisocial et violent quand ils deviennent adultes.

L'étude a suivi un groupe de près de 1000 enfants, âgés de 5 à 15 ans et nés dans la ville de Dunedin en Nouvelle-Zélande en 1972-73. Les chercheurs ont constaté que ceux qui regardaient davantage la télévision avaient plus de risque d'avoir une condamnation pénale et étaient également plus susceptibles de développer des comportements agressifs et asociaux à l'âge adulte.

Selon le Professeur Bob Hancox, co-auteur de l'étude, le risque d'avoir une condamnation pénale à l'âge adulte augmente d'environ 30 % pour chaque heure supplémentaire par semaine passée par un enfant à regarder la télévision.

L'étude a également révélé qu'une forte consommation de télévision dans l'enfance est associée à l'âge adulte à un risque accru de comportements violents, de troubles de la personnalité et de pathologies psychiatriques.

Selon cette étude, "Ce ne sont pas les enfants qui sont déjà asociaux qui regardent davantage la télévision mais c'est au contraire les enfants qui regardent beaucoup la télévision qui risquent de présenter des troubles de la personnalité. Bien entendu, nous n'affirmons pas que la télévision provoque tous les comportements déviants mais cette étude confirme l'hypothèse selon laquelle une réduction de la consommation de télévision par les enfants pourrait, dans une certaine mesure, réduire l'incidence de certains troubles du comportements à l'âge adulte."

L'Académie américaine de Pédiatrie recommande pour les enfants une consommation quotidienne de télévision qui n'excède pas deux heures.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Eurekalert

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

    Recommander cet article :

  • Lovyves

    23/02/2013

    Bonjour
    Très certainement vrai !
    Les enfants sont trop souvent devant la télévision, des émissions, qui ne structurent pas l'enfant.
    Cependant :
    "Une consommation excessive de télévision.."
    Voila des mots qui ne veulent rien dire !
    Excessif, c'est combien !?
    L'excessif de l'un, n'est pas l'excessif de l'autre !
    Autrement dit : c'est une mise en garde, où chacun peut s'exempter du problème.
    Dit encore autrement : les auteurs de ce rapport sont des incompétents en communication, ou, peut être, des lâches !

    Deux heures, selon l'Académie de médecine !
    Deux heures à regarder quoi !?

  • oxia

    27/02/2013

    Il parait probable que les auteurs du rapport n'ont pas cherché à savoir quels étaient les programmes de télévision vus. Par conséquent on peut en déduire qu'il s'agit bien d'un impact global de la télévision (tous programmes confondus et vraisemblablement plus ceux conçus pour les enfants). Mais cela peut être aussi l'impact d'un manque d'activités que la télévision remplace, comme la lecture, les jeux avec d'autres enfants, le sport etc..
    Il reste donc à affiner la réflexion, mais pour ma part je considère qu'il est évident qu'il faut chercher à tout prix à réduire la télévision, y compris pour les adultes. Chez moi il n'y en a pas !

  • oxia

    27/02/2013

    Je cite : "le risque d'avoir une condamnation pénale à l'âge adulte augmente d'environ 30 % pour chaque heure supplémentaire par semaine passée par un enfant à regarder la télévision."

    Cela me parait bien important ! N'y a t-il pas une coquille ? Ne faudrait-il pas plutôt lire "par jour" ?
    Car les enfants regardent déjà plusieurs dizaines d'heure la télévision par semaine.. Si le risque augmentait réellement de 30% pour chaque heure, nous n'aurions que des délinquants il me semble !

  • Poster un nouveau commentaire

    back-to-top