RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Comment la restriction calorique prolonge-t-elle la vie ?

On sait depuis plusieurs décennies que le jeûne et la restriction calorique favorisent une plus longue espérance de vie. Si le mécanisme sous-jacent à cet effet reste mal compris, on sait également que cette réduction de l’apport alimentaire entraîne une augmentation de la longueur des télomères (les extrémités des chromosomes) avec un effet protecteur sur l’ADN et le matériel génétique. Mais cet effet bénéfique est-il directement lié à la restriction de l’apport alimentaire ou à la perception qu’en a notre organisme ?

Des travaux du Buck Institute (Californie) ont montré qu’en  "trompant" notre métabolisme et en lui faisant croire qu’il est en situation de jeûne, non seulement l’effet durée de vie est bien maintenu mais il est augmenté…  Pour obtenir cet effet trompeur,  les chercheurs californiens ont eu recours à une molécule capable de modifier la perception de la nourriture, chez le ver C. elegans.

Cette molécule possède la propriété étonnante de pouvoir bloquer totalement la détection des aliments, comme ces scientifiques ont pu le vérifier chez le ver qui détecte que sa bouche est vide, même quand elle est remplie de nourriture ! Des voies sensorielles influent alors sur le métabolisme du ver, qui se met en situation physiologique similaire à celle de la restriction alimentaire. Et même quand il s’alimente normalement bien sûr. Grâce à ces travaux, les chercheurs identifient donc ces voies sensorielles primaires comme de nouvelles cibles pharmacologiques prometteuses.

Pour parvenir à cette conclusion, il a fallu tester plus de 30.000 molécules chez le ver, structurellement apparentées à celles déjà identifiées comme impliquées dans les mécanismes liés à la restriction calorique. Une petite molécule, nommée NP1 semble jouer un rôle clé dans la perception de l’alimentation chez l’animal : elle active un neurotransmetteur activé normalement en situation de restriction calorique qui fait basculer le métabolisme normal de l’animal dans un état réel de restriction calorique.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

AC

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top