RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Comment les bactéries « voient » leur environnement

Pour la première fois, des scientifiques viennent de remarquer que les bactéries peuvent utiliser des systèmes de détection de type « sonar », pour reconnaître d'autres cellules et les détruire. Cette découverte permet de comprendre comment certaines bactéries « savent » quand produire des toxines, qui rendent les infections plus sévères. « Bloquer ou interférer dans le mécanisme de détection, peut prévenir la production de toxines et limiter l'infection » souligne Michael Gilmore, directeur de recherche au Schepens Eye Institute (Université de Harvard) et auteur de l'étude. Les chercheurs ont étudié une bactérie connue pour être résistante à de nombreux antibiotiques : Enterococcus faecalis. Ce micro-organisme peut produire des toxines sous certaines conditions, inconnues jusqu'alors. Ils ont déterminé que les toxines étaient sécrétées quand il y avait un autre type de cellule (comme un lymphocyte humain) à proximité de la bactérie. Comment fait-elle pour voir cet ennemi potentiel ? Enterococcus faecalis libère deux substances dans son environnement. La première adhère à la cellule étrangère tandis que la seconde revient « avertir » la bactérie qui déclenche sa production de toxines. S'il n'y a pas d'autres cellules dans l'espace proche les deux substances se neutralisent et la bactérie reste au repos. Cette découverte ouvre de nouvelles perspectives thérapeutiques basées sur cette compréhension du mécanisme de production de toxines. D'autre part, ajoute Gilmore « si la bactérie peut voir d'autres cellules, nous pourrons peut-être la manipuler et programmer son système de détection pour identifier, et détruire, d'autres structures comme des minéraux ou d'autres pathogènes. ».

Science

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top