RTFlash

Climat : quand les petites causes produisent de grands effets…

De petites coquilles d’organismes marins unicellulaires, les foraminifères, s'accumulent sur les fonds marins depuis des centaines de milliers d'années et constituent de précieux marqueurs quant à l'évolution de leur environnement marin.

Des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne et de l'Institut Alfred Wegener ont réussi à découvrir le mécanisme par lequel ces protozoaires absorbent les éléments environnants pour construire leur coquille.

Pour produire leur coquille, ces foraminifères utilisent du calcium, du carbone et de l'oxygène présents dans l’eau de mer. Mais jusqu'à présent, la communauté scientifique pensait que ces microorganismes utilisaient des vacuoles (un organite cellulaire) pour absorber le liquide.

Mais ces chercheurs ont pu démontrer que le calcium n'était pas transporté par ces vacuoles, mais capté grâce à un mécanisme de transport transmembranaire, qui bloque le magnésium.

En analysant l'évolution du rapport calcium-magnésium des eaux environnantes, les chercheurs ont ainsi pu développer un modèle capable de prévoir les proportions de ces deux éléments dans les coquilles de foraminifères. Les scientifiques ont alors observé que leurs prédictions correspondaient exactement aux données obtenues en aquarium.

Cette découverte devrait permettre de reconstituer avec une bien meilleure exactitude l'histoire tourmentée de l'évolution du climat de notre planète.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Biogéoscience

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top