RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Des chercheurs israéliens créent un ordinateur nanoscopique

Inspirés par mère Nature, des chercheurs israéliens ont annoncé avoir mis au point un "ordinateur ADN" tellement petit qu'un tube à essai pourrait en contenir mille milliards et effectuer un milliard d'opérations à la seconde avec une fiabilité de 99,8%. Des molécules d'ADN, chargées dans les organismes vivants de stocker et traiter des informations codées, apportent donc une solution aux limites physiques de la miniaturisation des ordinateurs conventionnels, tout en ayant des capacités de temps de calcul supérieures. "Nous avons construit un ordinateur de taille nanoscopique (millionième de millimètre) à partir de biomolécules, tellement petit que vous ne pouvez pas en faire fonctionner un seul à la fois", a expliqué à Reuters le professeur Ehud Shapiro du Weizmann Institute. "Lorsque que mille milliards de ces ordinateurs fonctionnent ensemble, ils sont capables d'effectuer un milliard d'opérations", a-t-il ajouté. Ce type d'ordinateur est le premier du genre qui soit programmable et autonome et qui repose entièrement (entrée, sortie, logiciel, matériau) sur des éléments biomoléculaires. Sa capacité de stockage au centimètre cube équivaut à mille milliards de CD. Autre avantage d'un ordinateur ADN, sa très faible consommation en énergie, de telle sorte que placé dans une cellule il n'aurait besoin que de peu d'énergie pour fonctionner. Bien qu'il soit encore trop simpliste pour lui trouver des applications immédiates, ce type d'ordinateur pourrait intervenir au sein des cellules humaines pour détecter les germes d'une maladie et en synthétiser le remède. Il pourrait aussi faciliter la recherche et la visualisation de la chaîne ADN. L'"informatique ADN" est une branche récente de la science apparue il y une dizaine d'année lorsque Leonard Adleman de l'University of Southern California utilisa pour la première fois un échantillon d'ADN pour résoudre un problème mathématique.

BBC :

http://news.bbc.co.uk/hi/english/sci/tech/newsid_1668000/1668415.stm

Nature : http://www.nature.com/nsu/011122/011122-11.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top