RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Cancer du poumon : l'hécatombe féminine se confirme

Une étude américaine vient de montrer que le risque de cancer du poumon a sensiblement augmenté chez les Américaines au cours de ces dernières décennies. Les chercheurs américains ont étudié la mortalité par cancer du poumon entre 1959 et 2010 sur trois périodes distinctes et ils ont montré qu'alors que, dans les années 1960, les hommes avaient cinq fois plus de risques de mourir d'un cancer du poumon que les femmes, la probabilité est devenue identique pour les deux sexes depuis 2000. Cette étude prévoit par ailleurs que la mortalité attribuable au tabac chez les femmes va continuer à augmenter au moins jusqu'en 2020.

Une autre étude réalisée par des chercheurs anglais a comparé, à consommation égale de tabac, le risque de développer un cancer du poumon chez les hommes et chez les femmes. Les chercheurs ont travaillé sur une population de 12 000 personnes atteintes d'un cancer du poumon entre 2000 et 2009 ainsi que sur une population-témoin de 48 200 personnes.

Cette étude montre que les non-fumeurs sont plus fréquents chez les femmes (41 %) que chez les hommes (26 %) et que la proportion de gros fumeurs est plus élevée chez les hommes (19 %) que chez les femmes (15 %). Autre indication peu surprenante : 88 % des patients atteints d'un cancer du poumon sont fumeurs, une proportion comparable chez les hommes et les femmes. 

Ce travail montre également que le risque relatif de cancer du poumon chez les femmes qui sont grosses fumeuses est multiplié par 19 par rapport aux non-fumeuses. Enfin, l'étude montre qu'à consommation de tabac égale, le risque de cancer du poumon est plus élevé chez les femmes que chez les hommes, sans que cette différence puisse s'expliquer par l’effet du volume pulmonaire.

En France, 14 000 femmes sont mortes d'un cancer du poumon en 2012, une augmentation des décès de 7% en 5 ans et le risque de décès par cancer du poumon chez la femme devrait dépasser le risque de décès par cancer du sein en 2015.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

NEJM

NCBI

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top