RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Espace

Le « brouillard cosmique » mesuré pour la première fois

Des chercheurs du Laboratoire Leprince-Ringuet ont réalisé, à l'aide de sources gamma, la première mesure de l’intensité de la lumière extragalactique diffuse dans l'Univers proche. Ces résultats devraient permettre de mieux évaluer la taille de l'Univers observable en rayons gamma et de mieux comprendre la formation des étoiles et des galaxies.

La lumière émise par tous les objets de l'Univers depuis sa naissance baigne tout le cosmos d'une "soupe" de  photons appelé « lumière extragalactique diffuse ». Pour mesurer cette lumière faible, les scientifiques utilisent le rayonnement gamma, dont l'énergie est des milliards de fois plus grande que celle de la lumière visible.

Les chercheurs se sont focalisés sur des galaxies particulières très lointaines, appelées blazars. En mesurant avec le télescope HESS (High Energy Stereoscopic System) les spectres gamma émis par des blazars, ils ont pu analyser, dans une sphère d’un rayon de 3 milliards d'années-lumière, l’interaction de ces rayons gamma à haute énergie avec la lumière extragalactique diffuse.

Ces premières mesures précises de l’intensité de la lumière diffuse dans le cosmos vont permettre de mieux comprendre la formation et l'évolution des objets qui peuplent l'Univers (galaxies, étoiles, planètes) et d'affiner les différents modèles cosmologiques.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Science

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top