RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Un bond dans le passé de l'arbre du vivant

Un saut dans le temps de 600 millions d'années : c'est peut-être ce que vient d'effectuer l'arbre du vivant, grâce à une équipe de chercheurs australiens. Jusqu'ici, les scientifiques, qui essaient de reconstituer les premières étapes de la vie en recherchant ses traces fossilisées dans les roches terrestres, avaient trouvé les premiers signes de l'existence des eucaryotes - ces organismes complexes dotés d'un noyau différencié dont nous descendons tous, avec les animaux et les plantes - dans des formations géologiques datées de 2,1 milliards d'années. Soit 1,3 milliard d'années après l'apparition des procaryotes, premier grand groupe du vivant comprenant les bactéries, dont la présence a été détectée, sous la forme de cyanobactéries, dans des roches vieilles de 3,4 milliards d'années. Cet immense " vide temporel " entre les premiers et les seconds va peut-être se trouver partiellement comblé. Une équipe de paléontologues et de géologues dirigée par Jochen Brocks, de l'Australian Geological Survey Organisation de Canberra, vient en effet de découvrir la présence d'eucaryotes dans des schistes vieux de 2,7 milliards d'années, au nord-ouest de l'Australie. Ce qui " vieillit " ces organismes de 600 millions d'années. Cette étude " semble indiquer que la diversification du vivant dans les trois grands groupes d'organismes vivants - les procaryotes, les eucaryotes et les archéobactéries

Le Monde : [http://www.lemonde.fr/article/0,2320,seq-2077-18899-QUO,00.html">un nouveau groupe mis en évidence en 1977] - est très ancienne. L'espoir existe aussi de trouver des traces d'eucaryotes dans des roches plus vieilles que 2,7 milliards d'années ".

Le Monde : [http://www.lemonde.fr/article/0,2320,seq-2077-18899-QUO,00.html

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top