RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Un biodiesel obtenu directement à partir du sucre

Des chercheurs de l'Université de Californie à Berkeley ont mis au point un biocarburant performant et peu coûteux pouvant être produit à partir de n'importe quel sucre d'origine végétale et qui pourrait à terme remplacer le bio-éthanol. Ce nouveau biocarburant repose sur un procédé ancien qui consiste à produire, à l'aide de la bactérie Clostridium acetobutylicum, de l'acétone et de l'éthanol par fermentation de sucres.

Actuellement, l'intensité énergétique du bioéthanol est plus faible que celle des hydrocarbures conventionnels car sa molécule ne contient que deux atomes de carbone. C'est pourquoi ce bioéthanol est principalement utilisé comme additif à l'essence.

Comme le souligne Harvey Blanch, de l'Université de Californie, "Le bioéthanol ne peut être mélangé avec du gazole et ne peut être transporté par oléoduc. Il est donc peu rentable".

Harvey Blanch et son équipe ont mis au point des catalyseurs qui agissent directement sur le processus de fermentation bactérienne et augmentent le nombre des atomes de carbone des alcools en utilisant ceux de l'acétone. Ce procédé permet d'obtenir des molécules qui comptent entre sept et quinze atomes de carbone.

Autre avantage de cette méthode, elle est utilisable à partir de sucres très différents qui peuvent provenir du glucose mais également du maïs ou de la cellulose issue du bois.

"Pour l'instant, notre procédé qui en est au stade expérimental, reste plus coûteux que les carburants issus du pétrole mais il peut devenir rapidement, en quelques années, très compétitif pour une raison simple : à partir de la même quantité de sucre, nous obtenons un biocarburant bien plus efficace", souligne Harvey Blanch qui précise toutefois que le point de rentabilité de son procédé dépendra également de l'évolution du cours du pétrole.

Article rédigé par Mark FURNESS pour RTFlash

Phys.Org

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top