RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Matière

Un bâtiment à énergie positive testé en grandeur réelle

Après un an de fonctionnement, Daikin vient de présenter un bilan très satisfaisant de l'expérience « Bâtiment Zéro Énergie », regroupant centres de recherches, universités et entreprises. Cette expérience vise à concevoir et à réaliser un bâtiment tertiaire à consommation énergétique nulle à Herten, en Allemagne.

La consommation énergétique des bâtiments représente environ 40 % de la consommation totale d'énergie de l'Union Européenne (1,2 Gteps), soit environ 480 Mteps et l'Europe s'est engagée à atteindre en 2020 le "paquet énergie-climat" qui s'articule autour de trois objectifs : réduire de 20 % les émissions de CO2 par rapport aux niveaux de 1990, améliorer de 20 % l'efficacité énergique et enfin porter la part des énergies renouvelables à 20 % dans la consommation énergétique de l'Europe.

La nouvelle directive européenne sur l'efficacité énergétique prévoit en outre qu'en 2020, tous les bâtiments neufs devront être à énergie positive, c'est-à-dire produire en moyenne plus d’énergie (électricité, chaleur) qu’ils n’en consomment.

Afin d'anticiper la règlementation européenne, Daikin est devenu en 2010 maître d'oeuvre d'un projet de construction d'un bâtiment de bureaux « Zéro Energie » ou "Passivhaus", à Herten en Allemagne. L'objectif de cette expérimentation était d'évaluer en fonctionnement réel la consommation énergétique d'un bâtiment de 1 335 m2, conçu pour être neutre sur le plan énergétique. Les résultats de cette expérimentation dépassent toutes les prévisions puisqu'au terme d'une année de fonctionnement, un surplus d'énergie de 977 kWh a été relevé.

Johann Reiß de Fraunhofer IBP souligne que « L'objectif que nous nous étions fixés a été plus qu'atteint. 38,5 kWh/m² ont été générés au cours de l'année, alors que la demande totale d'énergie, comprenant le chauffage, le rafraîchissement, la ventilation, la production d'eau chaude et l'éclairage, s'élevait à 36,7 kWh m² ».

Il faut préciser que ce résultat intègre la consommation d'énergie liée au chauffage, à la ventilation, à l'eau chaude et à l'éclairage. Cette performance remarquable a été atteinte en combinant l'ensemble des technologies disponibles en matière d'isolation et d'efficacité énergétique : panneaux solaires, pompes à chaleur, revêtement durable à surface réflectrice et stockage thermique par inertie du sol notamment.

Article rédigé par Gaël Orbois pour RT Flash

Daikin

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top