RTFlash

RTFlash a besoin de vous pour continuer à exister !

Propulsé par HelloAsso

Vivant

Les autistes auraient un cerveau plus gros

L'autisme reste une maladie mystérieuse. Les chercheurs ne comprennent pas encore très bien comment le cerveau est atteint par cette maladie. Une équipe de l'université de Caroline du Nord a mesuré et étudié de près le cerveau de jeunes enfants autistes puis les a comparés à d'autres cerveaux d'enfants non malades. Les résultats de leur étude viennent d'être publiés dans les Archives of General Psychiatry.

L'autisme est un trouble du développement qui touche plus les garçons que les filles. Les personnes autistes connaissent généralement des troubles du langage, du comportement et des difficultés de communication.

Le Dr Heather Cody Hazlett s'est penchée sur l'effet de cette maladie sur le cerveau des enfants. Elle a mesuré le tour de tête d'enfants autistes et d'enfants normaux entre la naissance et leur troisième anniversaire. Elle a également fait passer des IRM (Imageries à résonance magnétique) afin de pouvoir mesurer précisément les différentes parties du cerveau.

Les enfants autistes ont, à la naissance, le même tour de tête que les enfants normaux. En revanche, à partir d'un an, l'écart se creuse entre les deux groupes et les autistes possèdent généralement une plus grosse tête que les autres. Les chercheurs font le même constat en observant les images du cerveau des autistes. « L'analyse des tissue du cerveau montre une nette augmentation dans le cortex des enfants autistes » précise Heather Cody Hazlett.

Cette zone du cerveau contient les corps des cellules nerveuses. Elle contrôle d'ailleurs les fonctions telles que la conscience, la mémoire, la réflexion... Et le langage, fonction souvent perturbée chez les personnes qui souffrent d'autisme.

« Notre étude nous donne des raisons de croire qu'il existe chez les autistes une période de surcroissance entre la première et la deuxième année de vie, conclut le chercheur américain. Nous ne savons cependant pas si cette croissance excessive joue un rôle dans l'apparition de l'autisme ou si elle est la conséquence de cette maladie.

SD

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

back-to-top