RTFlash

Matière

La relativité générale toujours indéboulonnable…

Depuis plus d'un siècle, les scientifiques ont imaginé un nombre incalculable d'expériences et de tests visant à essayer de prendre en défaut la théorie de la relativité générale proposée par Albert Einstein en 1915. Mais, de manière remarquable, toutes ces expérimentations n'ont fait, jusqu'à présent, que vérifier et conforter cette théorie considérée, avec la théorie de la gravitation de Newton et la théorie quantique, comme l'une des plus grandes avancées conceptuelles de tous les temps.

Il y a quelques jours, les premiers résultats de l'expérimentation réalisée à l'aide du satellite Microscope du Cnes, lancé en mars dernier, ont à nouveau confirmé avec une précision inégalée l'une des clefs de voute de la relativité générale, le principe dit d’universalité de la chute libre, ou d’équivalence, selon lequel tous les corps tombent de la même manière, c’est-à-dire avec la même accélération, dans un même champ de gravité.

Pour réaliser cette vérification de très haute précision, ce microsatellite de 300 kg a embarqué un instrument qui comporte deux masses cylindriques de composition différente (l'une en platine, l'autre en titane), emboîtées l'une dans l'autre et protégées de toute interférence extérieure.

Il a suffi ensuite de mesurer la position relative des deux masses avec des accéléromètres différentiels mis au point par l'Onera (Office national d'études et de recherches aérospatiales). Depuis le début de l'expérience, les deux masses en orbite ont déjà réalisé l'équivalent d'une chute de 85 millions de km, la moitié de la distance Terre-Soleil.

Ces mesures ont permis de vérifier que ce principe d’équivalence est valable dans la limite d’une précision de 14 chiffres après la virgule, ce qui améliore d’un facteur 20 la précision de la meilleure mesure réalisée jusqu’ici par le groupe de physiciens américains Eöt-Wash en 2012.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

CNRS

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

  • Des molécules-aimants résistantes à l’air

    Des molécules-aimants résistantes à l’air

    Des chercheurs de l’Institut des Sciences Chimiques de Rennes (CNRS/Université de Rennes/ENSC Rennes/INSA Rennes) ont conçu une molécule-aimant au design inédit qui lui ...

  • Le premier contrôle quantique d'une molécule…

    Le premier contrôle quantique d'une molécule…

    Depuis une vingtaine d'années, les scientifiques savent contrôler les paramètres quantiques des atomes ou des particules élémentaires (électron, photon), notamment grâce à ...

  • Un microscope pour voir les atomes danser !

    Un microscope pour voir les atomes danser !

    Mis en service le 1er septembre dernier, le « E-XFEL » pour European X-Ray Free Electron Laser (Laser à électrons libres et à rayons X européen), est désormais le plus grand laser à rayons X du ...

Recommander cet article :

Poster un nouveau commentaire

back-to-top