RTFlash

Matière

Une nouvelle technologie solaire en première mondiale à La Rochelle

Le collège Pierre Mendès France, à La Rochelle, qui vient d'être inauguré, est le premier bâtiment dans le monde à bénéficier de films solaires développés par la start-up Heliatek avec Engie. Ces films solaires se présentent sous la forme d'un simple film, qui se pose facilement sur de nombreux types de surfaces, pourvu qu'elles soient à peu près planes.

"Ces films se collent sur la structure du toit très facilement et sans qu'il soit nécessaire de réaliser une étude d'impact sur la structure", souligne Patrice Acquier, directeur immobilier au Département des Charentes Maritimes. Cet avantage représente une véritable économie et un gain de temps considérable dans le déploiement de la solution. Dans un premier temps, cette installation solaire devrait permettre de réduire d'au moins 20 % la facture d'électricité du collège, et cette économie pourrait aller jusqu'à 50 %, en équipant l’ensemble des toitures de cet établissement scolaire.

Pour l'instant, les films d'Heliatek sont encore produits en laboratoire et leur coût de fabrication reste très élevé. Mais à partir de 2019, date d'entrée en production de la première usine de la start-up allemande à Dresde (Allemagne), cette technologie novatrice des films photovoltaïques organiques pourrait devenir compétitive.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

Le Monde de l'Energie

Noter cet article :

 

Vous serez certainement intéressé par ces articles :

Recommander cet article :

    Poster un nouveau commentaire

back-to-top